Lectures du dimanche

LITURGIE CATHOLIQUE

Retrouvez les commentaires bibliques des textes liturgiques des dimanches, réalisés par notre Service, en partenariat avec les Fiches Dominicales.

Vidéo actu
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org

Vidéo

Voyages bibliques
Nous proposons des voyages sur les terres de la Bible, ainsi que des images et des cartes des pays de la Bible.
A la une

Pâque juive, Pâque chrétienne.

Pessah (la Pâque juive) et la Pâque chrétienne ont lieu à des dates variables. Le 14 Nisan, date de la fête de Pessah, correspond à la pleine lune de printemps; la fête chrétienne de Pâques se célèbre le dimanche qui suit cette pleine lune. En cette année 2019, elles sont célébrées les mêmes jours: du 18 au 26 avril pour Pessah, et le 21 avril pour le Dimanche de Pâque.


"Fête des pains sans levain", "Repas pascal", "Cène"... Les expressions utilisées dans la Bible sont nombreuses et demandent à être précisées. Petit parcours biblique à travers notre site.

La Pâque juive, aux origines de la Pâque chrétienne
Pour comprendre les origines de Pâques, lisons les chapitres 12 à 14 du Livre de l'Exode, qui racontent la Pâque et la traversée de la mer. Moïse y est le personnage principal.
Mais la fête de Pâque a évolué selon les périodes de l'histoire d'Israël. Pour y voir plus clair: ICI
Maintenant, si, au-delà de l'évolution historique de la fête, on regarde le sacrifice de la Pâque, de Moïse à Jésus, on constate des changements visibles.

La Pâque chrétienne
Jésus était juif. De ce fait, il célébrait les fêtes juives, et notamment la fête de Pâques, comme l'évangile de Jean s'en fait l'écho. Mais ce n'était pas le seder des Juifs d'aujourd'hui, instauré après la destruction du Temple en 70 de notre ère.
"Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples vinrent dire à Jésus: 'Où veux-tu que nous te préparions le repas de la Pâque?' " (Matthieu 26,17)


Prenons par exemple l'évangile de Luc, où le récit de la Passion de Jésus commence avec l'évocation du dernier repas de Jésus.
Mais quel est le statut de ce dernier repas? Quel est le sens des paroles et des gestes  de Jésus lors de son dernier repas avec ses apôtres? 


 


Notre confrère québécois, "Interbible" (www.interbible.org), propose des quizz bibliques. Nous vous en proposons un le dernier repas de Jésus ICI


NFORMATIONS

Le Service Biblique catholique "Evangile et Vie" (SBEV) a changé d'adresse.  Si vous souhaitez nous écrire par voie postale, par exemple pour commander un Cahier Evangile, les nouvelles coordonnées sont les suivantes:
SBEV - 25 rue Gandon - 75 013 Paris - 
T: 0033 (0)1 42 22 03 89 (lundi matin, mardi matin et jeudi après-midi)


 Savez-vous que les FICHES DOMINICALES vous proposent les commentaires des textes bibliques eucharistiques des dimanches et fêtes? Vous en avez des extraits sur cette page, en haut à gauche...


 

 

Cahiers Evangile Suppléments Cahiers Evangile
Un livre à lire

Henry de Villefranche
Voir et servir. Des clés pour lire saint Luc
Parole et Silence, 2017, 190 p., 14 €


Dans son introduction, l’auteur expose brillamment son propos, en situant l’œuvre de Luc (Lc et Ac) dans l’ensemble de l’Écriture et plus précisément au cœur du NT. Il s’appuie sur le prologue de Lc 1,1-4 et sur celui des Actes. Premièrement, si Luc écrit, c’est que d’autres ont écrit avant lui : son récit est donc une relecture, processus fort courant dans la Bible. Deuxièmement il écrit « avec soin » (akribôs), une remarque sur laquelle Henry de Villefranche (H.d.V.) reviendra plusieurs fois. Troisièmement son but est de montrer la solidité de ce que le lecteur sait déjà ; c’est une opération de « véridiction ».
Comme l’annonce le titre de l’ouvrage, les principales clés de lecture sont « voir » et « servir ». Voir de nouveau Lc 1,1-4 : « témoins oculaires » et « serviteurs de la Parole ». Tout le texte du troisième Évangile est donc parcouru en repérant le passage d’un terme à l’autre, qui n’est pas autre chose qu’un passage du visible à l’invisible, ouverture au mystère. Un exemple particulièrement remarquable de cette démarche est le récit des disciples d’Emmaüs : Ils voient Jésus sans le voir ; ils entendent sa parole, à partir de toute l’Écriture et ne pressentent qu’un peu plus tard le mystère. (Paul Agneray)

(suite)


Niveau de lecture: moyen