1317
Kotel
1318
Mur des lamentations
Le ''Kotel'', ou "mur des lamentations"
Gros plan sur
 
Commencer
 
 
Lorsqu'on parle du « mur », quel juif ne pense d'abord au « Kotel », vestige du Temple de Jérusalem construit par Hérode le Grand (1er siècle) et ayant résisté à l'incendie de 70 ap. J.-C. ? Le mur occidental de soutènement fait 425 m ; la partie considérée aujourd’hui comme le plus important des Lieux saints juifs ne fait que 60 m. Il est aussi appelé « mur des lamentations » car, sous l’empire Ottoman, les Juifs venaient y pleurer la destruction du Temple.

Constitué d’énormes blocs, le « Kotel » n’a jamais été détruit, dit une tradition, car Dieu se tient derrière lui. D'où les milliers de prières dites devant lui ou glissées entre ses pierres, foi en un Dieu caché mais bienveillant. De nos jours, beaucoup de jeunes Juifs célèbrent leur « bar mitsvah » devant le Kotel.


Ce que Dieu ne dit que par le corps

Le voici : il se tient derrière notre mur. (Ct 2,9)

Le front contre le Mur, j'écoute
- Il parlait du Temple de son corps -,
la bouche et les mains ouvertes
sur la tendresse de la pierre,
ce que Dieu ne dit que par le corps.

(poème de Jean-Pierre Sonnet)
 
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org