1321
Damas
343
Saint Paul
Saint Paul à Damas
Gros plan sur
 
Commencer
 
 
Selon le livre des Actes des Apôtres, la rencontre du Christ Ressuscité laisse Saül (qui ne s'appelle pas encore Paul) hébété, aveugle. La rencontre d'un chrétien, Ananie, lui ouvre les yeux, physiquement et spirituellement (Ac 9,10-19). Aujourd'hui, le pèlerin fait mémoire de l'événement dans la ''maison d'Ananie'', crypte aménagée dans les vestiges d'une basilique byzantine du 6e siècle.

À 500 mètres de là, hors de l'antique mur d'enceinte, la ''chapelle de Saint Paul'' a été édifiée au lieu supposé où, plus tard, Saül s'échappa. Menacé de mort, les portes de la ville étant surveillées, il réussit à s'enfuir… en descendant la muraille dans un panier (Ac 9,25) ! En effet, aussitôt sa conversion, il s'était mis à proclamer dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu, le Messie d'Israël. Ses discours suscitèrent une vive opposition. Dans la suite de son périple, La prédication de Saul / Paul est toujours passée par les synagogues. Toujours, en face de lui, elle a suscité l'opposition. Dès la première prédication, cela a été le cas. Dans une lettre aux Corinthiens, Paul rappelle l'épisode de Damas comme exemple des souffrances endurées pour l'Évangile. Mais, contrairement au récit des Actes, il attribue la décision de l'arrêter non pas aux Juifs, mais au gouverneur de la ville, fonctionnaire du roi nabatéen Aretas IV (2 Co 11, 32-33).
 
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org