1322
Athènes
343
Saint Paul
Saint Paul à Athènes
Gros plan sur
 
Commencer
 
La vie religieuse et civique se concentrait sur l'Acropole
 
Malgré la pollution qui ronge aujourd'hui la ville, l'Acropole d'Athènes reste une merveille. Dans l'antiquité, la vie religieuse et civique se concentrait sur cette faible colline que l'on n'ose appeler ''ville haute''.

Lorsque St Paul y arrive (vers l'an 50?), venant du nord de la Grèce, la cité, qui n'a plus de rôle politique, garde tout son prestige intellectuel. On le sait, selon Actes 17, l'apôtre fut bouleversé par le nombre des idoles. Ce qui reste des sanctuaires et des bâtiments dédiés aux divinités et aux empereurs romains permet d'imaginer son trouble : Athéna était honorée au Parthénon, Dionysos au théâtre, Zeus avait son portique, Artémis, Apollon, Hermès se partageaient, avec eux (et bien d'autres), temples, statues et stèles… Si l'on suit le livre des Actes, il a donc fallu à Paul beaucoup d'attention (ou de chance) pour remarquer un autel ''au dieu inconnu'' !

Devant le conseil de l'Aréopage, encouragé par ses discussions avec les philosophes stoïciens et épicuriens, Paul a tenté, à partir de là, d'ouvrir au Salut en Christ Ressuscité. Son discours reste un modèle ''d'inculturation'' : une annonce de l'Évangile qui tienne compte de la spécificité de la culture locale. On a dit que ce fut un échec. Faux, car si certains auditeurs se moquèrent, d'autres se convertirent : liberté des réponses…
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org