1126
Bethléem
Bethléem
Gros plan sur
 
Commencer
 
Une Basilique pour célébrer la Nativité
 
Le nom de Bethléem veut dire, paraît-il, ''maison du pain''. C'est le village de Ruth et de Booz, de David et de Jésus. Là, se conjuguent à jamais la bonté, l'audace et l'humilité. La bonté de Booz le riche moissonneur qui épouse une étrangère, Ruth. L'audace de Ruth qui a su forcer le destin. L'audace de David, un de leurs descendants : gamin insolent, méprisé de ses frères, Dieu le choisit comme roi pour son peuple. Il y a enfin l'humilité même de Dieu mis au monde dans le dénuement, à l'écart de la foule.

Cette dernière histoire, capitale pour les chrétiens, est narrée au début des évangiles de Matthieu et de Luc. S'il est arrivé à des historiens de la mettre en doute, la tradition est ferme : depuis le 4e siècle, une basilique, voulue par l'empereur Constantin, fait mémoire de l'événement. Sous le chur, une grotte passe pour être celle de la Nativité et une étoile de vermeil (datée de 1717) marque l'emplacement supposé où Marie accoucha du Prince de la Paix. Vienne le temps ou Israéliens et Palestiniens, Juifs, chrétiens et musulmans partageront en paix le même pain !

Voulue par l'empereur Constantin, détruite par des Samaritains en révolte, la basilique est reconstruite en 531 sur ordre de l'empereur Justinien. De cette époque datent sans doute les 44 colonnes de calcaire rouge qui soutiennent la nef.
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org