223
Psaumes de David
11
Carrière Jean-Marie
David et les psaumes
Note historique
 
Commencer
 
Les psaumes sont d'origine inconnue. Or la Bible les attribuent à David. Était-ce parce qu'il était poète et musicien ?
 

Les poètes et musiciens qui ont composé les psaumes nous sont inconnus. Mais dans la Bible, si les livres de sagesse (Proverbes, Cantique, Qohélet) sont attribués à Salomon en raison de sa réputation de sage, les chants liturgiques et les louanges d'Israël sont, eux, attribués à David. Était-ce parce qu'il était poète et musicien ?

Le roi

On raconte de David qu'il était poète, témoin le chant de deuil composé pour son ami Jonathan (2 Samuel 1,17). Musicien, il jouait de la cithare pour calmer Saül (1 Samuel 16,23). Il dansa quand il fit monter l'arche de Dieu à Jérusalem (2 Samuel 5). La tradition en fait aussi l'organisateur du culte et des chantres (1 Chroniques 15-16). Tout cela a pu jouer pour considérer David comme le psalmiste par excellence. Mais on remarque que, parmi les 73 psaumes "de David", 13 d'entre eux possèdent un en-tête qui en explicite l'occasion. Comme si la prière du roi née de drames et de choix était donnée en modèle à tout croyant.

L'homme

Le grand Ps 51, chanté par les chrétiens dans l'office liturgique du ven-dredi matin, indique : "quand le prophète Natan alla chez lui, après que David fut allé vers Bethsabée". On se rappelle l'affaire de l'adultère avec Bethsabée, l'intervention du prophète et l'humble confession de David : "J'ai péché contre Le Seigneur" (2 Samuel 11-12). Le psaume déploie ces quatre mots pour dire toute la profondeur de l'expérience du pécheur : "Crée pour moi un cœur pur, Dieu, renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit". Le Ps 57, lui, est situé "quand, dans la caverne, il fuyait Saül". Le roi Saül est le pire ennemi de David, et voilà que, dans une caverne, il se trouve à sa merci. David ne voudra pas porter la main sur lui parce que Saül est le roi désigné par Dieu (1 Samuel 24). Expérience forte pour David, pour qui le seul refuge contre "des hommes qui ont pour dents des lances et des flèches, et pour langue une épée acérée", c'est le Seigneur : "je t'ai pris pour refuge, tant que dure le malheur". Le Ps 63 est un psaume de David, "quand il était dans le désert de Juda". Poursuivi par la vindicte de Saül, le fugitif chante sa soif du Dieu vivant : "Dieu, c'est toi mon Dieu, dès l'aube, je te désire ; mon être a soif de toi, ma chair languit après toi, dans une terre aride, desséchée, sans eau".

Ces quelques exemples montrent que les psaumes sont des prières surgies du plus profond de l'expérience humaine. David, poète et musicien, cherche et trouve les mots qui vont dire ces moments forts et manifester l'élan de son cœur vers Dieu. Ces mots nous sont transmis pour que nous osions, nous aussi, nous adresser à Dieu et lui dire ce qui habite notre cœur.


© SBEV. Jean-Marie Carrière.

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org