Marie-Madeleine, femme et apôtre
 
 
Des femmes au service de la Parole ? Sur ce thème, relecture du texte de Jean 20 où Jésus Ressuscité envoie Marie de Magdala porter le message de salut aux apôtres.
 
"Dic nobis, Maria, quid vidisti in via ?", "Dis-nous, Marie, Qu'as-tu vu en chemin ?" Ainsi commence un très ancien chant de la liturgie pascale. C'est à Marie de Magdala que la question est posée. La première, elle a vu le Seigneur Ressuscité et nous n'osons y croire : qu'elle nous le redise encore ! Son témoignage nous brûlera le cœur de l'inouï de Dieu : "… la vie s'est manifestée, et nous avons vu, et nous témoignons, et nous vous annonçons la vie…" (1ère lettre de St Jean 1,2). Aux apôtres encore incrédules, la magdaléenne a porté cette Bonne Nouvelle.
Elle mérite le titre "d'apôtre des apôtres", selon la formule d'Hippolyte de Rome (mort en 328). Marie, la jeune fille de Nazareth, a enfanté Dieu ; Marie de Magdala, envoyée par Jésus Vivant, a mis au monde le message de salut. Ce thème de la proclamation et du service de la Parole divine par des femmes est au centre de ce numéro. Il est introduit par un texte unique et beau comme l'aurore : la rencontre entre Jésus Ressuscité et Marie de Magdala racontée au chapitre 20 de l'Évangile selon St Jean. […]

De la Bible à la théologie féministe, parcours au fil des âges :
> > > Figures Marie-Madeleine


Le DOSSIER : Marie-Madeleine, femme et apôtre
Évangile selon St Jean, chap. 20, versets 1 à 18 >>> Page à lire et à parcourir au fil du texte

 Apparition
Marie de Magdala pleure et ne reconnaît pas l'homme qu'elle cherche en celui qui lui parle. Étonnant et mystérieux chapitre 20 de l'évangile de Jean ! Relisons-le, lentement, pour redécouvrir l'amour qui brûle en cette femme, et pour redécouvrir, avec elle, notre identité d'envoyé(e) par le Christ. Par Alain Marchadour Par Madeleine Le Saux >>> Article à lire

Parfums et larmes
Une femme en larmes qui brise un vase de parfum sur les pieds de Jésus, telle est pour beaucoup l'image-type de Marie-Madeleine. Or cette scène, qui a été racontée plusieurs fois par les récits évangéliques, n'a pas Marie de Magdala pour héroïne. Pourquoi ? Par Dominique Morin >>> Article à lire


Femmes du 1er siècle
À l'époque de Jésus, si les femmes, juives en particulier, ne jouent pas un rôle important dans la vie publique - sauf exception - elles ne sont pas pour autant confinées à l'intérieur des maisons. Par Maurice Autané >>> Article à lire


En Document une peinture de Pompéi : "Portrait d'un couple romain"

Résonance Image : Noli me tangere
L'histoire de la peinture occidentale foisonne d'images où Marie-Madeleine rencontre Jésus Ressuscité dans un jardin. Leur titre est souvent "Noli me tangere", traduction latine du "Ne me retiens pas" de Jean 20,17. L'image commentée ici et présentée en poster central (p. 18-19) est tirée d'un vaste ensemble consacré à la Vierge Marie (la Maestà, 1308-1311) par un peintre siennois, Duccio. Par Dominique Pierre


Disciple et pécheresse
Bien qu'absente des plus anciennes confessions de foi (cf. 1 Co 15,3-8), Marie-Madeleine a toujours occupé une place importante dans le cœur des chrétiens, mais moins comme apôtre que comme pécheresse repentante. Mise au point sur les récits dit "apocryphes" et les légendes. Par Pierre Debergé >>> Article à lire

La femme et le jardin
Le Nouveau Testament est tissé de motifs empruntés à l'Ancien. Dans le récit de Jean, Marie de Magdala cherche Jésus et le rencontre dans un jardin. Le Bien-Aimé et la Bien-Aimée du Cantique des Cantiques se rencontrent également dans un jardin : un petit indice du lien profond entre les deux textes. Par Joseph Stricher >>> Article à lire

Paul, Junia, Prisca et Phoebé
Aux origines de l'Église, des femmes ont joué un rôle capital dans la diffusion de l'Évangile (voir le beau symbole de Marie de Magdala envoyée par le Ressuscité vers les apôtres). Les Églises chrétiennes d'aujourd'hui divergent sur la place à leur accorder. Les écrits de Paul apportent-ils un éclairage ? Par Gérard Billon >>> Article à lire


Pour une Lecture Sainte : Au matin
Observer - méditer - prier sont les trois temps de la "lectio divina" (ou "lecture sainte"). Dans la scène du jardin, notre lecture se portera uniquement sur le comportement de Marie de Magdala et sur sa rencontre avec le Seigneur. Par Joseph Stricher >>> Article à lire

Lieu saint : La sainte Baume
En une image brièvement commentée, la série "Lieu saint" présente des lieux rattachés d'une manière ou d'une autre à des personnages de la Bible. Ici la Sainte Baume qui, paraît-il, vit mourir Marie-Madeleine. Par Dominique Morin

À propos de… La Bible en Haïti
À la demande de l'évêque de Hinche (Haïti), intéressé par le travail de lecture des évangiles développé par le Service Évangile & Vie, le P. Joseph Stricher est allé animer plusieurs sessions bibliques dans ce diocèse récemment créé et qui est l'un des plus pauvres dans le pays le plus pauvre d'Amérique centrale. Impressions.

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org