suite édito janvier 2021
 
 
 

Quelques propositions en ligne 

•       Le Collège des Bernardins (Paris) propose le dimanche 24 janvier à partir de 15 h 00, en présentiel et en distanciel, une expérience de Lectio Divina ouverte à tous, dès le plus jeune âge. Il s'agira d'une lecture orale des premiers chapitres de la Genèse dans la Tradition de l’Église et le rayonnement des arts.

Plus de précision ici : https://www.collegedesbernardins.fr/content/lecture-de-la-genese-et-interpretations

•       La Fédération Biblique internationale propose une conférence en ligne, en Français, anglais, italien, le 22 janvier à partir de 18 h 00. Plus de renseignements et inscription ICI

Suggestions pastorales 

Un tel Dimanche de la Parole peut être l’occasion de faire le point sur la place de l’Écriture dans la communauté.

•     Un questionnaire peut être fait pour que chacun de ses membres puisse dire ce qu’il en est de son rapport à la Bible et ce qu’il attend de la paroisse pour l’aider à la mieux découvrir.

•             Il est sûrement intéressant que chaque baptisé se pose la question pour lui-même mais il est davantage nécessaire que chaque groupe qui constitue la paroisse s’interroge sur la place que prend la lecture de l’Écriture.

•             Existe-t-il des groupes ou des équipes dont l’objectif principal est de lire la Bible ?

•             Est-ce que le texte de Benoît XVI, Verbum Domini, si riche en instructions et réflexions sur la place de la parole dans la vie de l'église, est-ce que ce texte est connu dans la communauté, dans la paroisse ?

•             Les baptisés qui composent la communauté ont-ils l’occasion de s’initier au passage par lequel on va de la lecture d’un texte à l’écoute d’une Parole ?

•             Sous une forme ou sous une autre, le conseil paroissial, ou une autre instance de la communauté, peut prendre le temps d’établir un état des lieux et laisser émerger quelques pistes pour que la communauté progresse dans sa découverte des Écritures. Si le Dimanche de la Parole ne sert qu’à cela, c’est déjà beaucoup !

•             Selon la situation de chaque communauté ou paroisse, selon ce qui semble important au regard de ce qui précède, ce dimanche peut-être une bonne occasion pour commencer à mettre en place des rencontres, des groupes de partage (peu importe comment on les appelle) dans lequel des frères et sœurs baptisées se soutiennent réciproquement dans la découverte de l’Écriture[1].

Suggestions liturgiques 

Il sera important, en tout cas que, dans la célébration eucharistique, l’on puisse introduire le texte sacré, de manière à rendre évidente à l’assemblée la valeur normative que possède la Parole de Dieu. En ce dimanche, de façon particulière, il sera utile de souligner sa proclamation et d’adapter l’homélie pour mettre en évidence le service rendu à la Parole du Seigneur (AI n° 3).

Pour la mise en avant de la Parole de Dieu au cours de la liturgie de ce dimanche, chaque communauté a son génie propre. Voici quelques suggestions :

•            Mettre en valeur le lectionnaire, ou l’évangéliaire, par une procession.

•            Le président de la célébration peut remettre de manière bien visible et solennelle le lectionnaire à la personne qui s’avance pour faire la première lecture. C’est un geste simple pour montrer que cette parole vient d’ailleurs, nul n’en est propriétaire ; la proclamer devant les frères est une mission.

•            Il est possible aussi de profiter de cette occasion pour mettre en place un groupe de lecteurs, dans certains diocèses on les appelle les ateliers de la parole[2]. Peu importe le nom, la qualité de la lecture durant la liturgie de la parole est une question que l’on peut affronter à l’occasion de ce Dimanche de la Parole.

Lien avec les communautés protestantes 

Ce Dimanche de la Parole de Dieu viendra ainsi se situer à un moment opportun de cette période de l’année, où nous sommes invités à renforcer les liens avec la communauté juive et à prier pour l’unité des chrétiens. Il ne s’agit pas d’une simple coïncidence temporelle : célébrer le Dimanche de la Parole de Dieu exprime une valeur œcuménique, parce que l’Écriture Sainte indique à ceux qui se mettent à l’écoute le chemin à suivre pour parvenir à une unité authentique et solide (AI n° 3).

Peut-être la superposition des circonstances peut décourager certains : comment articuler dimanche au cœur de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, et Dimanche de la Parole. La volonté du pape François est précisément de chercher une telle articulation dans la mesure où ce goût de la parole de Dieu constitue un socle inébranlable qui permettra aux communautés protestantes et catholiques de se rapprocher.

Ainsi, ce Dimanche de la Parole est peut-être une occasion pour voir avec nos frères protestants ce qu'il est possible de faire pour découvrir ensemble la parole de Dieu. Pourquoi nous interdire de faire ensemble ce qu’il est possible de vivre fraternellement ?

Lien avec le peuple juif 

En plus de tout cela, le pape nous invite à vivre ce dimanche de la parole de Dieu en renforçant les liens avec la communauté juive. Ici encore, tout n’est pas possible en même temps. Ce qui ne pourra être fait une année, pourra être proposé l’année prochaine. Mais d'ores et déjà, quelques questions peuvent être posées au sein même de la communauté catholique, ou de la paroisse.

•            Savons-nous s’il y a une synagogue à proximité ? Connaissons-nous les membres de cette communauté ? Le rabbin ? Le président de l’association ?

•            Une autre question peut se poser dans le conseil paroissial : quand et comment invitons-nous les chrétiens à découvrir la communauté juive ?

•            Quand et comment invitons-nous les chrétiens à réfléchir sur l'enseignement de l’Église au sujet du peuple d'Israël depuis le concile Vatican II ; ce dernier affirme la pérennité d’Israël aux côtés de l’Église.

 

Quelles que soient les initiatives mises en œuvre dans votre communauté, cette année, d’autant plus en période de crise sanitaire où la place de la Parole de Dieu au cœur de l’eucharistie aura été fort débattue, nous vous souhaitons un bon Dimanche de la Parole.

 

En 2022, ce Dimanche de la Parole aura lieu le 23 janvier, nous nous attacherons à davantage faire le lien avec la semaine de prière de l'unité des chrétiens.

 


[1] Par exemple Les Maisons Évangile du diocèse d’Arras. Cf. Cahier Évangile n°193, Les Éditions du Cerf, Paris, 2020 pp. 53-59.

[2] Cf. Cahier Évangile n°192, Les Éditions du Cerf, Paris, 2020 pp. 62-65, article dans lequel sont présentés quelques réflexions sur la proclamation liturgique de la parole de Dieu et la formation – préparation des lecteurs liturgiques.

 
Jérusalem: l'esplanade des mosquées
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org