1246
Epître à Philémon
1245
Epître aux Philippiens
788
prison
282
Focant Camille
188 - Lettres aux Philippiens et à Philémon: clés de lecture
Gros plan sur
 
Approfondir
 
Lettres de captivité
 
La "règle du bien-vivre", c'est ce que Jen Calvin, en 1548, retient de la célèbre hymne au Christ présente dans la lettre aux Philippiens (Ph 2,6-11). Les relations entre chrétiens trouvent là une expression sublime de leur fondement. Mais il y a plus. Comme on le verra dans le dossier, il s'agit plus d'un "éloge" que d'une hymne et c'est  l'identité divine, sa visibilité et sa force paradoxale qui sont exaltées.

Camille Focant nous y avait déjà introduits dans une récente contribution. Depuis lors, il a publié un commentaire remarqué de l'ensemble de la lettre et de celle à Philémon. Cela lui permet de nous offrire aujourd'hui un dossier qui tienne compte des derbiers développements de la recherche arps la présentation faite par Simon Légasse en 1980 (cf. CE n° 33).

L'éloge n'est pas à isoler de la lettre. Dès le début, le côté affectif nous marque: Paul parle de joie et de trisesse, il est en prison mais son malheur se tourne en bonheur. Apparaît la profonde amitié qui le lie à ses destinataires. Cela marque sa responabilité de formateur: il nous faut vivre l'Évangile. La "vaine gloire" s'effondre devant la "gloire du Christ". La communauté parfaite se bâtit - ou se rebâtit - à travers les épreuves et dans l'amour.

Dans un écrit rédigé dans l'urgence, c'est au nom de l'amour que Paul demande un service à Philémon: reconsidérer, lui le maître, sa relation avec un esclave. La lettre est courte, souvent présentée avec celle aux philippiens parce qu'écrite elle aussi en prison. Mieux qu'un long discours, elle nous met devant les choix en conscience qu'implique l'Évangile.

On l'aura compris, ces deux lettres anciennes ne manquent pas d'actualité, tant pour les Églises situées en un lieu et un temps que pour chaque personne et chaque formateur. En complèment, avant les habituelles recensions, on trouvera une brève présentation de la division en chapitres et versets de la Bible; elle est devenue si habituelle que l'on oublie souvent qu'elle n'est pas originelle.


Cahier Évangile n° 188
72 pages, SBEV/Éd. du Cerf, juin 2019 (10 euros)

Sommaire du numéro


DOSSIER : Lettres aux Philippiens et à Philémon: clés de lecture. par Camille Focant

Ces deux lettres on été écrites par Paul en prison. Dans la première, il parle de joie, de tristesse, de l'amitié qui le lie à ses destinataires et cela marque sa responsablité de formateur. Dans la deuxième, il demande un service à Philémon, chrétien propriétaire d'esclaves: reconsidère sa relation avec un esclave devenu chrétien. Dans les deux lettres, la communauté parfaite se bâtit - ou se rebâtit - à travers les épreuves et dans l'amour. D'où leur actualité.

LA LETTRE AUX PHILIPPIENS: CLÉS DE LECTURE

p. 4 – Vue d'ensemble

La ville de Philippes
la fondation de la communauté chrétienne de Philippes
Une ou plusieurs lettres aux Philippiens
Auteur, date et lieu de rédaction
Plan de la lettre

p. 14 – Un exercice paulinien de forltion continue
Un modèle stoïcien?
Le partage de son expérience
L'invitation à vivre la même expérience

p. 18 – Le retournement de Paul (Ph 3)
Avant
Le retournement et ses conséquences

p. 22 – L'éloge paradoxal du Christ (Ph 2,6-11)
Le contexte et le genre littéraire 
La structure de l'éloge
L'action du Christ: sa kénose (v.6-7b)
L'action du Christ: son abaissement (v.7c-8)
L'exaltation du Christ (v.9-11)
La fonction de l'éloge dans la lettre

p. 36 – La mission de Paul, collaborateurs et finances
Timothée
Épaphrodite
Évodie et Syntyché, Clément et les autres
Conditions financières de la vie missionnaire

LA LETTRE À PHILÉMON: CLÉS DE LECTURE

Auteur, lieu et date de rédaction
Destinataire
La nature du problème
Paul face à un dilemne éthique

Actualités

p. 57– De la paracha au verset, histoire de la division du texte biblique
Tous les lecteurs sont habitués au découpage des livres bibliques en chapitres et verset ainsi qu'à leur numérotation, identique pour toutes les éditions. pourtant, tout comme les titres et sous-titres qui, eux, varient, les origineaux n'en comportaient pas. Les éditions scientifiques actuelles telles que la BHS (Biblia Hebraica Stuggartensia) pour la Bible hébraïque ou la NA 28 (28e édition Nestlé-Aland) pour le Noubveuat Testatment grec, gardent en marge ou en note les traces d'anciennes division. Quelle est donc leur origine?
Par Stefan MUNTEANU, Institut orthodoxe Saint-Serge (Paris)

p. 65 - Des livres

• André PaulBiblissimo. l'Antiquité judaïque par les livres et par les textes.
• Sophie Ramond et P. Joseph Titus (dir.), Bible et politique. Hommage au professeur Olivier Artus pour son 65ème anniversaire.
• ACFEB.  Paul et son Seigneur. Trajectoires christologiques des épîtres pauliniennes. XXVIème Congrès de l'Association catholique française pour l'étude de la Bible (Angers, 2016)
• Jean-Michel Poirier, Ce que la Bible dit sur... L'Amitié
• Michel Remaud, Évangile et Tradition rabbinique
• Jean-Marie Burnod, Partager, un évangile en liberté

p.71 Brèves

 

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org