10 février: 5° dimanche ordinaire C
 
 
"Laissant tout, ils le suivirent."
 

• Première lecture : Isaïe 6, 1-2a.3-8
Isaïe fut un de ceux qui voient avant les autres et transmettent inlassablement ce qui monte en eux : « Le bien ne nous est présent que sous des voiles. Le prophète est là pour lire au travers. Il reconnaît ce qui est caché. » (Paul Beauchamp, exégète).
Ce personnage, proche de la cour royale, apparaît vers -740. Il tient son autorité et son audace d’une expérience, fondatrice pour lui, dont il parle comme d’une théophanie, assez similaire, par son cadre et sa grandeur, à celle de Moïse au Sinaï (Ex 20, 18-20) : un lieu consacré, des éclats de voix, de la fumée, du feu (séraphin signifie brûlant), mais aussi la vision de Dieu qui remplit tout(cf. Ex 24, 9-15).
C’est le mot saint qui caractérise le mieux ce qu’il perçoit. Avant de s’offrir tout entier avec la spontanéité d’un jeune homme, il vit une souffrance brûlante, une difficulté majeure à laisser se répandre des mots qu’il ne pourra plus rattraper car ils ne seront plus les siens. Sa bouche sera devenue instrument de Dieu.
Vocation singulière, bien sûr, mais nous sommes aussi appelés à faire, chacun à notre manière, l’expérience de la même sainteté de Dieu. À chaque eucharistie, le Trois fois saint nous introduit mystérieusement, sans que nous puissions le saisir pleinement, au cœur d’une liturgie qui nous dépasse, celle que l’Apocalypse désigne comme les Noces de l’Agneau (Ap 19, 7).

• Psaume 137,1-5.7-8
La forme la plus pacifiée de la prière est certainement l’action de grâce. Elle traduit une grande proximité avec Dieu et une longue fréquentation de sa parole. De cette familiarité découle une confiance absolue qui n’est pas pour autant naïveté infantile. La prière ne résout pas les difficultés du quotidien, pas plus qu’elle n’est un remède miracle contre les angoisses qui sont notre lot à certains moments.
Elle assure une paix intérieure qui rend capable d’affronter ce qui nous arrive sans perdre tous nos repères. Plus on va loin dans l’action de grâce, plus se construit et s’affirme l’expérience d’une solidité fondamentale dans ce mystérieux échange avec Dieu, analogue à celle du rocher battu par les flots (Ps 17, 3).

• Évangile : Luc 5, 1-11
Il est des circonstances qui viennent tout bouleverser. Les apôtres, c’est une pêche au bout de la nuit qui change radicalement leur existence.
Le récit permet au lecteur d’entrer sans réticence dans une dramaturgie qui ressemble à un moment magique, miraculeux. Jésus, en donnant aux pêcheurs une énorme quantité de poissons, leur montrerait l’étendue de son pouvoir. Sans plus réfléchir, ils le suivent.
Rappelons-nous cependant que, dans la cosmologie d’alors, les masses d’eau faisaient penser au monde des morts, par opposition au ciel de Dieu.
Or Jésus prêche depuis le bord du lac, mais pas sur la rive : sa prédication est toujours risquée. À Nazareth, elle provoqua la colère extrême de ses auditeurs. Même si ici, elle semble être reçue : Jésus s’adresse au tout venant de Galilée, la controverse ne tardera pas à ressurgir.
Les pêcheurs tant qu’ils ont travaillé pour leur compte ont eu un résultat aussi piètre que celui de Jésus dans la synagogue. Pendant qu’il parle, ils préparent ce dont ils auront besoin pour le travail à venir, éclairés par ce qu’ils entendent. C’est dans la lumière qu’ils vont à nouveau se lancer, allant plus loin, au milieu des dangers.
Luc désigne, en fait, ici le chemin de l’Evangile. Celui qui consiste à affronter la mort et à lancer la Bonne Nouvelle, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem (Lc 26, 48). Cette pêche aboutira à la fondation des communautés chrétiennes jusqu’à Rome.
Miracle il y eut, mais ailleurs que ce que nous pensions d’abord et il nous concerne parce qu’aujourd’hui, c’est nous qui sommes envoyés lancer les filets.




On trouvera des pistes d'approfondissement pour la deuxième lecture (1 Corinthiens 15,1-11) ainsi que de brèves citations d'auteurs spirituels d'hier et d'aujourd'hui dans les Fiches Dominicales (Année C/ 2018-2019). Ceux qui préparent la liturgie y trouveront aussi des idées pour une mise en œuvre et des pistes pour l'homélie.
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org