1653
figures de croyants
454
Amherdt François-Xavier
Figures de croyants dans l'Ancien et le Nouveau testament
Figures de croyants dans l'Ancien et le Nouveau Testament
Recension
 
Commencer
 
Recension du livre de François-Xavier Amherdt (dir.), "Figures de croyants dans l'Ancien et le Nouveau Testament", par Christophe Pichon
 

François-Xavier Amherdt (dir.)
Figures de croyants dans l’Ancien et le Nouveau TestamentSaint-Augustin, « Les Cahiers de l’ABC », 5, 2017, 246 p., 22 €


Ce cinquième cahier d’une collection bien utile a été composé par des membres de l’Association Biblique Catholique de Suisse romande (ABC). L’ouvrage se focalise sur des figures bibliques de croyant(e)s et entend ainsi prendre en compte le besoin contemporain de témoins. Plutôt qu’une définition de la foi, il s’agit de la décliner à partir d’exemples, de visages d’hommes et de femmes des deux Testaments.

Le Dieu juste appelle Abraham et ils s’ajustent l’un à l’autre (Monique Dorsaz). Le roi Achaz est invité par Isaïe à remplacer la panique par la foi (Monique Dorsaz). L’obscur « vaillant-guerrier » Gédéon est présenté comme un modèle de foi selon Hb 11,32 (Vincent Lafargue). Judith vérifie des qualités attendues du Messie (Is 11,2) et révèle que le secours divin passe « par des hommes et des femmes de discernement, prêts à agir » (p. 109) (Barbara Francey). Au cœur de l’itinéraire de Simon-Pierre, se trouve la mention par Jésus de sa foi (Lc 22,31-34) : il pourra dire dans les Actes quand le temps sera venu : « Nous croyons » (Ac 15,11) (Isabelle Donegani). L’ouvrage s’arrête sur « la grande foi » d’une femme cananéenne (Mt 15,21-28) (Monique Dorsaz) et « la discrète maîtresse femme » qu’est Lydie (Ac 16,11-15) ; elle « adore Dieu, écoute et a le cœur ouvert » (p. 216) (Didier Berret).

Chacun de ces sept dossiers peut faire l’objet d’un travail individuel ou de groupe. Le parcours de Simon-Pierre qui traverse Luc et Actes est le plus long (une soixantaine de pages) ; les autres itinéraires sont déployés sur une vingtaine de pages. Le lecteur-animateur est invité à se laisser « étonner » et « surprendre », deux verbes fréquemment utilisés dans les conseils donnés. Lui sont fournis des encarts intitulés « démarche pédagogique ». Le but de l’ensemble est de favoriser « l’étude et le partage » (p. 113). Ici ou là sont proposés des moyens pédagogiques (histoire à trous, p. 53, narration humoristique p. 68-70). Pour chaque personnage, sont aussi incluses une bibliographie et la traduction de textes, ainsi qu’un « interlude » pour croiser Abraham et des figures néotestamentaires (Philippe Lefevbre, o.p.).

Le souci pédagogique des auteurs est indéniable et le choix d’une approche « surtout littéraire et narrative » (p. 14) est bienvenu. Les intitulés sont révélateurs et font la part belle à « l’expérience ». François-Xavier Amherdt précise dans l’introduction que ce sont autant de « parcours d’explorations consacrés à des figures d’êtres humains qui se sont risqués à donner leur confiance au Seigneur et à s’appuyer sur lui, leur rocher » (p. 13). Un outil d’animation biblique bien utile et prêt à l’emploi qui vise « les fidèles, les membres de cercles bibliques, les agents pastoraux, les prêtres et toutes personnes intéressées dans leurs itinéraires de foi ».

▪ Christophe Pichon


Niveau de lecture: aisé

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org