452
Le Bouëdec Guy
451
Pichon Christophe
453
Rimbaut Gwennola
Récits de pratiques et récits bibliques: (se) former à la relecture pastorale
Récits de pratiques et récits bibliques. Se former à la relecture pastorale
Recension
 
 
Recension du livre de G. Rimbaut, G. Le Bouëdec et C. Pichon, "Récits de pratiques et récits bibliques", par Marie-Thérèse Perrot
 

Gwennola Rimbaut, Guy Le Bouëdec et Christophe Pichon
Récits de pratiques et récits bibliques. (Se) former à la relecture pastorale
« Défi-Formation », L’Harmattan, 2015, 182 p., 17 €


Les acteurs pastoraux (responsables de formation en Église, responsables de mouvements ou associations soucieux de former à la relecture, laïcs en mission ecclésiale, etc.) connaissent l’impérieuse nécessité d’une relecture de leur pratique. C’est elle qui permet d’en recueillir le sens, de l’évaluer par rapport à sa visée, de la réorienter, de s’en désapproprier en contemplant l’œuvre de Dieu. Elle aussi qui ouvre à une saine estime de soi et combat le découragement qui peut s’insinuer quand les fruits de la mission ne sont pas directement perceptibles ou que la reconnaissance ecclésiale fait défaut. « La relecture pastorale contribue au développement personnel et pastoral », elle « structure l’identité du disciple de Jésus-Christ », elle « ouvre à l’expérience d’une interprétation ecclésiale de la révélation de Dieu » (p. 14-19).

La proposition faite ici reçoit son statut de relecture « pastorale » du fait qu’elle croise relectures de récits de pratiques menées pour elles-mêmes et relectures de récits bibliques. « Il s’agit d’apprendre à se situer au-delà des ressemblances littérales, pour aller au cœur des dynamiques qui traversent ces récits » (4e de couverture). Sa richesse s’accroît de ce qu’elle se vit entre pairs dans un climat de bienveillance où chacun développe ses compétences personnelles, spirituelles et pastorales. Sans les déplacements qu’opère la Parole biblique, les acteurs pastoraux pourraient tendre à un savoir-faire, à une professionnalisation coupée de la foi et de la relation vivante à Dieu. Sans l’analyse du récit de pratique, ils risqueraient une spiritualisation de leur manière de vivre la mission qui leur est confiée. Lorsqu’elle est mise en œuvre par un nombre significatif d’agents pastoraux d’un diocèse, cette relecture pastorale contribue à l’animation biblique de toute la pastorale.

L’ouvrage est le fruit d’une quinzaine d’années de recherches et d’expérimentations (mises en place tout d’abord avec les aumôniers en pastorale de santé) dans le cadre d’enseignements et de formations à la Faculté de théologie d’Angers. La rédaction a été finalisée en groupe de travail après que chacun des auteurs eut apporté sa contribution selon son domaine de compétence : théologie pratique (G. Rimbaut), psychologie sociale et sciences de l’éducation (G. Le Bouëdec) et exégèse biblique (C. Pichon).

La pratique dont il est rendu compte de manière détaillée est rigoureuse et sécurisante. Les enjeux en sont finement analysés et des exemples et contre-exemples émaillent la présentation. Le propos est simple, clair et très précisément argumenté. La première partie traite « De l’Écriture du récit de pratique pastorale à son analyse », la seconde est centrée sur « Le récit biblique, choix, lecture et croisement des récits ». Quelques pages offrent le témoignage d’animatrices de la méthode. Deux récapitulatifs sont donnés en annexes : une grille d’animation de relecture pastorale et un memento abrégé pour l’animation d’une relecture pastorale. Les acteurs pastoraux disposent ici d’un bon guide qui les accompagnera pas à pas… avant peut-être qu’ils ne participent à la formation à la relecture pastorale dispensée à l’Université catholique de l’Ouest

 ■ Marie-Thérèse Perrot

Niveau de lecture: moyen

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org