123
Gibert Pierre
Ce que la Bible dit sur... Le péché
Ce que la Bible dit sur... Le péché
Recension
 
Commencer
 
Recension du livre de Pierre Gibert, "Ce que la Bible dit sur... Le péché", par Françoise Laurent
 

Pierre Gibert
Ce que la Bible dit sur… le péché
Nouvelle Cité, 2017, 126 p., 13€

Après des entretiens sur « la miséricorde » et « la vérité », P. Gibert aborde « le péché ». Qu’en dit la Bible ? La lecture est moins un parcours historique que la prise en compte d’une expérience humaine essentielle sous l’éclairage révélant de l’Écriture. Au centre, les textes bibliques, Ancien et Nouveau Testament reliés par l’approche sapientielle et, de part et d’autre, la récurrence d’aspects majeurs ou délicats jamais esquivés. L’expérience personnelle est bien soulignée. Sont clarifiées les notions problématiques de « péché originel », de « péché mortel », de péché « irrémissible » contre l’Esprit saint. Domine la dimension première, cœur de la Révélation, ouverture toujours présente : la miséricorde, le pardon, le salut en Christ auxquels est lié le sens chrétien de la faute. Elle dit la victoire assurée sur le péché et la mort.

L’étude vétérotestamentaire valorise l’histoire marquée par le péché, dès le livre de l’Exode et surtout à partir de Josué, « longue expérience, celle de l’humanité ». En amont, c’est la conscience progressive du péché précédée de la réflexion sur l’origine, une humanité heureuse et aussi libre, responsable. En aval, c’est le langage des prophètes avec son influence sur les livres historiques : sens fort du péché envers Dieu, le prochain et place du pardon, prophétisme de consolation. Le discours sapientiel, particulier, sollicite la réflexion pour voir le péché sous l’aspect d’un manque de sagesse. Celui de la parabole fait le lien, s’adresse à l’intelligence pour comprendre le péché et se convertir. Faire sortir de celui-ci, conduire à l’amour, c’est l’enjeu du salut en Christ. Des textes difficiles sont retenus : ivraie et bon grain, aveuglement, la femme adultère, mal physique et péché, Jugement dernier et pardon, Judas. Au fondement, la passion et la mort de Jésus, leur sens et la remise au Père de la demande de pardon, lequel nous semble parfois insurmontable. Avec Paul, ce sont des données fondamentales, résurrection du Christ, vie éternelle, immortalité, vues dans le parallèle subtil entre les figures du Christ et d’Adam. L’ouvrage est précieux pour une conception du péché qui dissipe malentendus et excès mais sait le reconnaître en vérité pour un juste pardon. 
■ Françoise Laurent

Niveau de lecture: aisé

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org