18
Marchadour Alain
Dieu de Miséricorde. Voyage au pays de la Bible
2-227-48877-8
Dieu de Miséricorde. Voyage au pays de la Bible
Recension
 
Commencer
 
Recension du livre de Alain Marchadour, "Dieu de miséricorde. Voyage au pays de la Bible", par Paul Agneray
 

Alain Marchadour
Dieu de Miséricorde. Voyage au pays de la Bible
Bayard, 2016, 512 p., 21,90 €


Alain Marchadour (A.M.), religieux assomptionniste, bibliste qui a enseigné de nombreuses années à Toulouse et à Jérusalem, nous propose ici une étude biblique sur un thème extrêmement actuel : l’année de la miséricorde est terminée, mais la miséricorde en tant que telle reste plus que jamais à l’ordre du jour ! Le sous-titre de l’ouvrage annonce un « voyage », et effectivement, on se promène… A.M. nous promène à travers toute l’Écriture. Tantôt on s’attarde sur un texte ou un autre ; tantôt on passe plus vite sur une question ou sur une autre…

La question de départ est précise : « Le Dieu biblique monothéiste tend depuis quelque temps à être accusé d’être la cause des violences entre les hommes. Le Dieu biblique est-il un Dieu violent, inspirateur des violences qui ont surgi au fil de l’histoire, à partir des religions ? » (p. 17). Le choix de la méthode est indiqué, à la fois canonique et narrative : « Aborder la Bible achevée comme un vrai livre, avec une intrigue, des personnages variés, cela permet de s’interroger sur la hiérarchie des héros qui font progresser l’histoire » (p. 151).

La première partie, « De la violence à la miséricorde », répond effectivement à ce cahier des charges. Le problème de la violence dans de multiples passages de la Bible est regardé en face : il est vrai que, si nous n’étions pas tellement habitués à ces textes, nous devrions en être choqués ! A.M. souligne l’importance des tout premiers chapitres de la Genèse, où, justement, Dieu n’est pas un Dieu violent. Puis il s’intéresse particulièrement aux figures d’Abraham (avec le récit de Gn 22), de Joseph, de Moïse : « l’homme qui parlait à Dieu face à face ». La deuxième partie, « Continuité et rupture », aborde le problème du mal dans l’Ancien et le Nouveau Testament. Quant à la troisième partie, « Jésus l’évangéliste », elle traite quelquefois de thèmes qui ne manquent pas d’intérêt mais pourraient figurer dans n’importe quel manuel d’introduction au Nouveau Testament : « Jésus dans le judaïsme de son temps »… « Les miracles de Jésus »… « L’enseignement en paraboles »…

En fait, loin de traiter systématiquement le thème de la miséricorde dans la Bible comme l’avait fait Walter Kasper, A.M. nous donne ici un ouvrage résolument destiné à un grand public, facile et agréable à lire. C’est comme une collection de méditations sur des textes choisis à travers toute la Bible, de la Genèse à l’évangile de Jean pour mieux entrer dans la contemplation du Dieu de Miséricorde

• Paul Agneray

Niveau de lecture: aisé

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org