1642
Livres sapientiaux
437
Gilbert Maurice
Les Livres sapientiaux
Recension
 
Approfondir
 
Recension du livre de Maurice Gilbert : "Les Livres sapientiaux", par Françoise Laurent
 

Maurice Gilbert
Les Livres sapientiaux
« Mon abc de la Bible », Éd. du Cerf, Paris, 2017, 164 p., 12 €

Si Proverbes, Job, Qohélet parlent en partie assez aisément au grand public, la « sagesse », le sapientiel restent plus diffi­ciles à cerner et des textes tels Siracide ou Sagesse sont moins connus. De façon magistrale et pédagogique, Maurice Gilbert (M.G.), professeur émérite de l’Institut biblique de Rome, avec la maîtrise du sujet néces­saire permet d’y accéder dans cet ouvrage dense, profond et complet dans sa brièveté même.

Onze chapitres se déclinent en trois temps. Après l’intro­duction qui rappelle le statut des écrits et les situe dans le Proche-Orient ancien, M.G. présente chaque livre (datation, problèmes textuels, organisa­tion, contenu, caractéristiques, contexte culturel) puis il définit le texte sapientiel (ce qu’il n’est pas et ce qu’il est, les genres lit­téraires, la place du milieu édu­catif et de l’attention au quo­tidien, la méthode basée sur l’observation et la réflexion). Une seconde étape aborde sept thèmes, en autant de données fondamentales constitutives de la sagesse : rapport maîtres-dis­ciples, figure emblématique de Salomon et surtout figure même de la Sagesse. Son rap­port à Dieu, sa personnifica­tion s’éclairent par quelques analyses de textes (Pr 1.8.9, Jb 28, Si 4.14-15.24, Sg 1.7.8-9). Il en va de même de la théologie des sages, croyants attentifs au réel, à l’ordre du monde établi et maintenu par Dieu. Est valo­risée la théologie de la création, son intelligence et son mystère, qui gouverne la réflexion sur l’histoire du salut. La question de la rétribution, corrélative et centrale, engage justice de Dieu et existence éthique et à travers ses enjeux et ses crises, dépasse le jugement ici-bas, ouvre l’au-delà. Après la vie sociale et politique (pouvoir, riches/pauvres), la parole et la prière, plus qu’une réflexion « au sujet de », caractérisent le sapientiel. Car la parole, en acte dans le discours du sage ou donnée à la Sagesse, ainsi que la prière authentifient ce qui en est dit. En finale, M.G. donne un aperçu de la réception des sapientiaux dans le judaïsme et le christianisme et la culture.

Si l’on aimerait discuter l’un ou l’autre point, l’ouvrage est une base solide, adaptée à tous. Il anticipe des questions, définit les termes, comporte lexique soigné, carte, chrono­logie, bibliographie. Et il révèle une clef : les sages ont pensé l’homme et la vie à la lumière de leur foi.
                                                                                                   Françoise Laurent

Recension parue dans le Cahier Évangile n° 180

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org