101
Vérité
123
Gibert Pierre
Ce que dit la Bible sur… La vérité
2853137843
Ce que dit la Bible sur... La vérité
Recension
 
Commencer
 
Recension du livre de Pierre Gibert : "Ce que dit la Bible sur... La vérité", par Françoise Laurent.
 

Pierre Gibert, Ce que dit la Bible sur… La vérité
Nouvelle Cité, 2016, 128 p., 13 €

« Qu’est-ce que la vérité ? » L’interrogation résonne toujours. Que dit la Bible ? Pierre Gibert (P.G.) répond en douze courts chapitres en forme de dialogue parcourant l’Écriture de la Genèse à l’Apocalypse et n’éludant aucune question épineuse. Quelle place tient-elle dans des textes aussi étonnants que ceux de la Torah relatifs à la Création, au Déluge, à Abraham, à son comportement, à Moïse et à la traversée de la mer des Roseaux ? Le prophète, le vrai, n’est-il pas « maître en vérité » qui la dit coûte que coûte, celle du Dieu vrai et unique, et conduit l’auditeur sur un chemin de vérité ? Et la réflexion sapientielle ne la manifeste-t-elle pas comme valeur humaine, condition existentielle, exigence tournant alors vers le Dieu de vérité ? Avec le Nouveau Testament et l’avènement du « Fils Unique, plein de grâce et de vérité », elle est une « réalité interne au Christ » en qui est entendue la Parole de vérité. Saint Paul en effet opère une réflexion qui noue vérité et liberté, vérité de l’Évangile et comportement, tant du Christ que du chrétien. L’identification de Jésus à la vérité est claire chez saint Jean. Il la révèle dans son enseignement et sa Passion, il est « le Chemin, la Vérité, la Vie ». Elle transforme l’auditeur et, dans l’Esprit de vérité, elle ouvre toute l’histoire humaine. Avec l’Apocalypse, rebondit la question de sa compréhension dans un langage tout en image.

La vérité n’est pas un thème, elle est intrinsèquement liée à la Bible, à son statut, à sa nature. Sa réception et sa crédibilité engagent son rapport à la vérité et dégagent l’ampleur de la notion profondément humaine (historique, sociologique, symbolique…) et de l’ordre du divin. La réflexion lie la vérité historique et factuelle des événements, question incontournable, socle nécessaire mais non suffisant, et une autre vérité plus fondamentale, exigence de sens pour l’homme, inscrite en son cœur et relevant de l’intelligence de la révélation du Dieu unique. P.G. introduit à une lecture juste des textes portée par l’exégèse critique moderne et le respect du message de foi que le lecteur doit recevoir. Par des déplacements, il invite à leur poser les bonnes questions. Un authentique souci de vérité animait les rédacteurs, une volonté d’écrire l’Histoire. Ils le faisaient selon les moyens et les conditions épistémologiques de leur époque, celles du Nouveau Testament marquant un progrès de l’historiographie. La Bible manifeste alors une sorte d’assomption de la notion qui assume en la dépassant la vérité historique et fait accéder à la vérité du message où l’imaginaire et le symbolique ouvrent à la puissance de sens, à l’espérance, à la confiance, à la foi.

En un langage accessible et pédagogique, le livre offre une réflexion forte et mûrie sur une question existentielle, complexe et capitale.

                                                                              Françoise Laurent
Niveau de lecture : aisé

Recension parue dans le Cahier Évangile n°178 (décembre 2016), « La miséricorde dans la Bible », p. 66.

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org