531
Actes des Apôtres
172
Reynier Chantal
Les Actes des Apôtres
2204104685
Les Actes des Apôtres
Recension
 
Commencer
 
Recension du livre de Chantal Reynier : "Les Actes des Apôtres", par Christophe Pichon.
 

Chantal Reynier,  Les Actes des Apôtres
Éditions du Cerf, « Mon ABC de la Bible », 2015, 176 p., 14 €

Professeure d’exégèse biblique à Fribourg, Chantal Reynier (C.R.) publie un guide pour entrer dans les Actes des Apôtres. L’auteure est sensible aux difficultés à première lecture de cet œuvre originale liée au troisième évangile : du merveilleux, des accélérations du récit qui peuvent dérouter (p. 9), la manière de raconter des interventions divines qui « heurte la sensibilité du lecteur moderne » (p. 74), des répétitions, un manque apparent d’harmonie (p. 40). Le tableau « en apparence idyllique » de la communauté chrétienne primitive n’est pas non plus à comprendre comme « une sorte de mythe fondateur » (p. 107). Les représentations du lecteur sur le livre méritent réexamen. C.R. invite donc à se laisser prendre par les rebondissements d’un récit rapide, « vivant », « qui recourt à bon escient au merveilleux » (p. 45) qui suscite de l’inattendu et de la surprise (p. 46).

Conformément à la ligne éditoriale de la collection, le livre des Actes est d’abord résumé, une structure du livre est proposée et des thématiques sont déclinées : l’histoire en marche, l’espace méditerranéen, le rôle irremplaçable des témoins, la Bonne Nouvelle, la communauté chrétienne et le christianisme face aux religions. Deux chapitres sont consacrés à la réception des Actes des Apôtres. Un lexique, une chronologie, des cartes et une bibliographie complètent l’ouvrage.

La dimension historique de l’histoire et de son écriture est honorée de différentes manières tout au long de l’ouvrage. Luc est présenté comme un historien de son temps (p. 49) soucieux de garder mémoire d’événements d’ordre vital, qui se sont déroulés sur un peu moins de vingt-huit ans (p. 54), pour les transmettre. La culture historique est aussi précieuse pour décoder les scènes des Actes où sourd la culture grecque de l’auteur lucanien. La manière d’écrire et ce qui est raconté gagnent à être éclairés par des connaissances culturelles que l’exégète propose en partage.

C.R. rend aussi sensible à l’espace-temps déployé dans le livre, et notamment aux confins et à la trajectoire qui va de Jérusalem à Rome. L’auteure de Paul de Tarse en Méditerranée. Recherches autour de la navigation dans l’Antiquité (Cerf, 2006) aide à suivre les voyages en boucle et la trajectoire vers l’Ouest (pp. 66-67), les allées et venues de Paul, y compris maritimes (pp. 52.57).

Les paragraphes se concluent régulièrement par des allusions à la situation contemporaine, comme pour signaler l’actualité du livre des Actes des Apôtres. Dans la préface, C.R. s’adresse volontiers à son lecteur en « nous » (pp. 10-11) car l’histoire que Luc compose « concerne aussi les chrétiens d’aujourd’hui » (p. 10). Les « enjeux pour aujourd’hui » (p. 11) pourront ainsi être partagés : la Bonne Nouvelle à annoncer (p. 35), pour que chacun puisse l’accueillir (p. 96), une voie qui libère (p. 116). La première communauté chrétienne « a inspiré bien des renouveaux spirituels dans l’Église. Pourquoi ne le ferait-elle pas aujourd’hui encore ? » (p. 107).

                                                                                                   Christophe Pichon
Niveau de lecture : aisé

Recension parue dans le Cahier Évangile n° 178 (décembre 2016), « La miséricorde dans la Bible », p. 65.

 

 

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org