1613
Fait synoptique
1614
Synopse
222
Meynet Roland
Le fait synoptique reconsidéré
Recension
 
Approfondir
 
Recension du livre de Roland Meynet : "Le fait synoptique reconsidéré", par Michel Berder.
 

Roland Meynet
Le fait synoptique reconsidéré
Gregorian & Biblical Press, Rome, « Retorica Biblica e Semitica » n° 7, 2015, 382 p, 35 €

En présentant cet ouvrage, Roland Meynet (R.M.) a l’honnêteté d’indiquer à son lecteur, dans un « avertissement » (p. 31), que ce livre reprend en grande partie le contenu du volume qu’il avait publié chez Lethielleux en 2009, Une nouvelle introduction aux évangiles synoptiques (voir Cahiers Évangile n° 151, 2010, pp. 79-80). Il précise que le choix du nouveau titre exprime plus nettement son objectif : « Contribuer à renouveler l’étude du fait synoptique, sur d’autres bases que celle de la méthode historico-critique. »

Dans cette perspective, il a légèrement abrégé l’introduction, en y apportant certaines modifications. Dans le corps du livre, il intègre quelques éléments provenant de la recherche qu’il continue de mener dans le cadre de ce qu’il nomme, avec d’autres, la « rhétorique biblique et sémitique », distinguée de la « rhétorique classique ». Ces apports touchent, essentiellement, à l’analyse de Marc 10 et de Luc 9,51 — 21,38 dans leur organisation interne et dans la place que ces unités textuelles occupent en fonction de la composition des écrits évangéliques pris dans leur ensemble.

Le travail réalisé sur différents passages de Matthieu, Marc et Luc est regroupé de la même façon que dans l’ouvrage de 2009, en quatre chapitres. 1. « Le passage en lui-même » ; 2. « Le passage dans le contexte immédiat (la sous-séquence) » ; 3. « Le passage dans le contexte large (la séquence) » ; 4. « Le passage ans le contexte global (la section et le livre) ». Dans les études qu’il effectue depuis des années, R.M. a porté son attention surtout sur les évangiles de Luc et de Marc. Il annonce ici qu’une démarche du même genre est en cours pour Matthieu.

Le regard attentif porté à la cohérence des écrits évangéliques lus dans leur intégralité, ainsi que la rigueur des observations en quête des indices de structuration présents dans les textes constituent des éléments appréciables pour l’exégèse. R.M. confie que son expérience d’enseignant lui en a fourni des témoignages convaincants. On peut ajouter que ces options rejoignent des orientations largement partagées par d’autres démarches synchroniques.

                                                                                                   Michel Berder
Niveau de lecture : exigeant

Recension parue dans le Cahier Évangile n° 177 (septembre 2016), « La Loi dans l’Évangile de Matthieu », p. 73.

 

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org