1591
Psaumes acrostiches alphabétiques
222
Meynet Roland
Les huit psaumes acrostiches alphabétiques
Recension
 
Approfondir
 
Recension du livre de Roland Meynet : "Les huit psaumes acrostiches alphabétiques", par Michel Berder.
 

Roland Meynet
Les huit psaumes acrostiches alphabétiques
Gregorian and Biblical Press,« Retorica Biblia e Semitica » n° 6, 2015, 306 p., 30 €.

Professeur de théologie biblique à l'Université pontificale grégorienne (Rome), Roland Meynet (RM.) s'est fait connaître par ses recherches sur la rhétorique « sémitique ». L'ouvrage qu'il publie ici prend en considération un lot bien déterminé de psaumes de la Bible hébraïque : ceux qui sont communément désignés sous l'appellation de « poèmes alphabétiques acrostiches » en raison de leur formulation qui fait se succéder des versets ou des strophes commençant par les différentes lettres de l'alphabet. Suivant la manière de compter, on en dénombre sept ou huit (RM. avoue lui-même son hésitation à ce sujet). Il s'agit des Ps 9-10 ; 25; 34; 37; 111 et 112 (qualifiés de « psaumes jumeaux »); 119; 145.

La méthode exégétique utilisée est celle qui est préconisée par la « Société internationale pour l'étude de la Rhétorique biblique et sémitique », décrite dans des manuels et appliquée depuis des années à différents textes, notamment dans l'Ancien et le Nouveau Testament (bon article sur Wikipédia à « Rhétorique sémitique »). Les éléments essentiels de la démarche et le vocabulaire technique de référence sont rappelés en introduction du volume.

Chaque chapitre est consacré à l'étude systématique d'un psaume en suivant le même plan: une description de la structure du texte appuyée sur des observations mises en relief par des tableaux offrant une traduction très littérale; des considérations sur le contexte biblique; enfin, des éléments d'interprétation. Une place de choix est réservée au long Ps 119 qui occupe près de la moitié de l'ouvrage (pp. 141-273).

La conclusion générale regroupe quelques observations sur les caractéristiques que l'analyse menée permet de reconnaître à ces psaumes. Ils ne relèvent pas d'un genre littéraire unique. Le recours au procédé de l'acrostiche n'est pas un simple jeu littéraire. Le commentateur émet diverses suggestions pour rendre compte de certaines particularités: I'absence de quelques lettres dans le déroulé de l'alphabet ou la présence cachée de racines hébraïques au sein du texte.

L'ouvrage ne comporte pas d'index biblique général, mais offre une bibliographie et une liste des auteurs cités (avec un léger décalage dans la numérotation des pages).

Ce type de démarche exige de la part du lecteur une attention soutenue et un constant recours au texte biblique. Sur un plan pédagogique, on peut souligner le grand intérêt des tableaux fournis avec traduction littérale. On doit signaler, cependant, une difficulté d'ordre matériel : le choix des polices de caractères dans le cadre d'une édition sans couleurs rend malaisé le repérage de certains termes.

Dans son argumentation, R.M. entre parfois en discussion avec d'autres exégètes, notamment avec ceux qui pratiquent des analyses « structurelles », comme Pierre Auffret et Marc Girard. Ses propositions suscitent la réflexion sur différents points : la détermination des genres littéraires, les critères à retenir pour choisir une structure, la portée du lien avec d'autres textes bibliques, les effets des contraintes adoptées dans la composition des poèmes. L'analyse du Ps 119 attire l'attention sur l'importance de la recherche d'un fil directeur dans une pièce littéraire d'une telle dimension.

En finale, R.M. reconnaît lui-même qu'il entre ainsi dans un vaste chantier qui mériterait d'être prolongé par l'étude systématique d'autres éléments du psautier biblique. On ne peut que se réjouir d'une telle ambition, susceptible d'enrichir la recherche exégétique en un tel domaine.

                                                                                                  Michel Berder
Niveau de lecture : exigeant

Recension parue dans le Cahier Évangile n° 175 (mars 2016), « Interpréter les Écritures », p. 66.

 

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org