1584
Aumône
1585
Hypocrisie
1583
Jeûne
100
Prière
17
Morin Dominique
Aumône, prière, jeûne et hypocrisie
Gros plan sur
 
Commencer
 
L'aumône, la prière et le jeûne constituaient les trois pratiques fondamentales du judaïsme. Jésus recommande lui aussi de les pratiquer, mais sans hypocrisie...
 

L'aumône, la prière et le jeûne constituaient les trois pratiques fondamentales du judaïsme. D'après Matthieu, Jésus, lui aussi, les recommande expressément, mais il indique avec fermeté l'esprit dans lequel il convient de les pratiquer (Mt 6,1-8.16-18).

Quelques précisions de vocabulaire

L'aumône consiste en dons faits aux pauvres et aux démunis. Essentielle dans le judaïsme comme dans le christianisme, l'aumône est également l'un des "cinq piliers" de la foi dans la religion musulmane.

• La prière. Dérivé d'un mot latin signifiant "demandes faites à Dieu", la prière désigne l'acte par lequel l'homme s'adresse à Dieu. Collective ou individuelle, la prière peut prendre plusieurs formes suivant qu'elle est de louange, de demande ou de remerciement. Tout comme l'aumône, la prière constitue l'un des "cinq piliers" de la foi dans la religion musulmane. 

• Le jeûne. Consistant en une privation partielle ou totale de nourriture, le jeûne est en général pratiqué dans une perspective de purification spirituelle. D'après les évangiles, le Christ lui-même le pratiquait et conseillait à ses disciples de le faire, mais sans ostentation. Pendant le Ramadan, les Musulmans pratiquent un jeûne total du lever au coucher du soleil.

L'hypocrisie. Ce défaut consiste à dissimuler ses intentions véritables et à affecter des sentiments, des opinions et des vertus que l'on n'a pas. En cherchant à tromper autrui pour conquérir son estime, et éventuellement prendre le pouvoir sur lui, l'hypocrite pervertit tout, y compris dans le domaine religieux. Et c'est pourquoi Jésus est si sévère à son égard.

Agir « dans le secret » ...

Ici, Jésus met sévèrement en garde contre toute dérive ostentatoire en ce domaine. Si pratiquer l'aumône, la prière et le jeûne est toujours nécessaire, il est essentiel, souligne Jésus, de le faire « dans le secret ». Ainsi, pour le jeûne, va-t-il jusqu'à conseiller d'adopter une attitude extérieure qui trahisse l'intérieur : au lieu de montrer aux autres une mine défaite lorsqu'on jeûne, il est préférable de se parfumer pour leur montrer un visage satisfait et joyeux ! Certes, si ces pratiques sont faites avec discrétion, les autres ne s'en rendront pas compte, mais Dieu qui connaît le secret des cœurs donnera une juste « récompense » au croyant qui agit ainsi.

... pour éviter toute hypocrisie

Pourquoi Jésus recommande-t-il le secret avec une telle insistance ? Tout d'abord pour éviter tout risque d'hypocrisie car la tentation peut être grande de se faire remarquer et admirer sans que l'apparence extérieure ne corresponde à la réalité intérieure. Il y aurait alors mensonge et tromperie. En outre, et peut-être surtout, pour éviter que l'hypocrite ne se serve de la religion comme d'un moyen d'oppression en cachant sa volonté de dominer sous le masque de l’amour par aumône, de la remise entre les mains de Dieu par le prière ou du renoncement par le jeûne. Jésus dénonce cette perversion et la rend impossible en invitant ses disciples à agir ici « dans le secret » plutôt que de chercher à se faire valoir devant les hommes.

Tel est le sens des consignes données par Jésus. Il ne remet absolument pas en cause ces pratiques religieuses car elle sont fondamentales. Il entend seulement mettre en lumière les conditions qui les rendent « justes » aux yeux de Dieu et évitent tout risque de dérive aux yeux des hommes.

SBEV. Dominique Morin

 
Mt 6,1-8
Mt 6,16-18
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org