1549
Ascension
1338
Envoi en mission
17
Morin Dominique
L'Ascension : Jésus est enlevé "pour le ciel". Les apôtres sont envoyés en mission (Ac 1,1-11)
Commentaire au fil du texte
 
Commencer
 
Le récit de Luc dans les Actes des Apôtre.
 

Au début des Actes des Apôtres (Lc 1,1-11), Luc rappelle tout d'abord en quelques mots qu'il a déjà rapporté dans son premier livre – son évangile – tout ce que Jésus a fait jusqu'à ce qu'il soit enlevé au ciel. Il revient ensuite plus en détail sur ses ultimes consignes à ses apôtres et sur son ascension auprès de son Père.

Dernières instructions de Jésus

Au cours d'un repas, Jésus ressuscité commence par confirmer à ses apôtres que la promesse de Jean-Baptiste : « (Jésus) vous baptisera dans l'Esprit Saint » (Luc chapitre 3, verset 16), est sur le point de se réaliser. Avec ce don de l'Esprit, les apôtres entreront dans une ère nouvelle : le temps de l'Église.

Plus tard, profitant de leur question concernant la date de la restauration du royaume d'Israël – question à laquelle il refuse d'ailleurs de répondre –, Jésus les met face à leurs responsabilités. Sa mission terrestre est achevée et ce n'est plus à lui d'agir directement dans le monde. Cette tâche revient maintenant à ses amis, les apôtres. Désormais témoins de Jésus, ils vont devoir, avec l'aide de l'Esprit Saint, porter la bonne Nouvelle de sa résurrection « jusqu'aux extrémités de la terre. »

Jésus se soustrait aux regards des apôtres

Après avoir rapporté ces dernières paroles du Ressuscité, Luc évoque très brièvement « l'élévation » de Jésus dans la nuée. Cette « ascension » de Jésus comme on dira plus tard, est attestée par plusieurs passages du Nouveau Testament, mais Luc est le seul à la relater comme un événement tout à la fois visible et mystérieux. Pour en parler, et pour souligner que Dieu est toujours présent même si Jésus disparaît de devant les yeux des apôtres, il utilise l'image de la nuée, symbole biblique de la présence active et pleine de sollicitude de Dieu parmi les hommes. Ainsi, avant de dérober Jésus lors de son ascension, une nuée avait par exemple précédé les Hébreux dans le désert après leur fuite d'Égypte, enveloppé Moïse lors de la remise des Tables de la Loi par Dieu au Sinaï et, beaucoup plus tard, Pierre, Jacques et Jean durant la Transfiguration de Jésus.

Au travail !

Une tentation guette alors les apôtres : rester les yeux fixés au ciel sans rien faire et attendre, comme si cette disparition ne devait durer que quelques instants. Mais deux personnages vêtus de blanc – ce qui les désigne comme des anges ou envoyés de Dieu – viennent les sortir de leur immobilisme en les invitant à témoigner sans tarder de ce qu'ils ont vu. Le temps d'absence visible de Jésus qu'ouvre son ascension ne doit pas être gaspillé. En attendant le moment connu de Dieu seul où Jésus reviendra dans sa gloire divine, il convient de témoigner de lui. Aussi les messagers de Dieu renvoient-ils les apôtres vers la terre des hommes où ils ont une mission à remplir, une histoire à vivre et à construire.


            – Quelques remarques complémentaires :


• Théophile

Comme les grands écrivains grecs, Luc commence ses deux livres, le premier étant son évangile et second les Actes des Apôtres, par un prologue qu'il dédie, dans les deux cas, à un certain Théophile (en grec « ami de Dieu »). À travers Théophile, c'est évidemment à tous ses lecteurs, y compris ceux d'aujourd'hui, que Luc s'adresse.

• Quarante jours

Quarante est un chiffre important dans la Bible. Il y désigne symboliquement un moment qui prépare des événements décisifs. Ainsi, le Déluge dura ainsi quarante jours et quarante nuits, le peuple hébreu passa quarante années dans le désert entre la sortie d'Égypte et l'entrée en Terre Promise, Jésus se retira lui aussi quarante jours dans le désert avant d'entrer dans sa vie publique. Là encore, c'est durant quarante jours que le Christ ressuscité s'est manifesté à ses disciples afin de les préparer à leur future mission.

• Jérusalem

Tout l'évangile de Luc est centré sur Jérusalem, point d'achèvement de la mission terrestre de Jésus, et point de départ de la mission universelle des apôtres.

• Sous peu de jours

Cette formule fait allusion au don de l'Esprit Saint qui aura lieu dix jours plus tard, lors de la Pentecôte.

• Tu vas restaurer la royauté en Israël

Comme souvent, il y a ambiguïté. Les apôtres imaginent à une restauration de type politique, alors que Jésus pense au Royaume de Dieu sur terre, un Royaume d'amour et de paix pour tous les hommes.

• Il s'éleva

Il s'agit là d'un langage symbolique. Dans un univers que l'on se représentait alors à trois étages (le ciel, la terre et l'enfer), entrer dans le Royaume de Dieu ne pouvait se faire qu'en termes de montée ou d'élévation. Il s'agit donc d'une manière imagée de s'exprimer et qu'il convient de ne pas prendre au pied de la lettre. 


© SBEV. Dominique Morin

Sur ce même thème, l'Ascension de Jésus, voir aussi :
L'Ascension de Jésus
• L’Ascension : le récit des Actes des Apôtres (Ac 1,1-11)      

 

 
Jérusalem: l'entrée du St Sépulcre
Lc 1,1-11
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org