252
Bible
87
Römer Thomas
La Bible, quelles histoires ! Les dernières découvertes, les dernières hypothèses
2-227-48220-3
La Bible, quelles histoires ! Les dernières découvertes, les dernières hypothèses
Recension
 
Commencer
 
Recension du livre de Thomas Römer : "La Bible, quelles histoires ! Les dernières découvertes, les dernières hypothèses", par Jean-Claude Becker).
 

Thomas Römer
La Bible, quelles histoires ! Les dernières découvertes, les dernières hypothèses
Entretiens avec Estelle Villeneuve. Éd. Bayard – Éd. Labor et Fides, Montrouge – Genève, 2014, 292 p., 19,90 €

Thomas Römer (T.R.), titulaire de la chaire « Milieux bibliques » au Collège de France, revient sur son parcours exégétique dans un livre de vulgarisation. Dans une première partie, il retrace d’abord son cursus depuis l’université, son orientation « accidentelle » vers l’exégèse quand le Pr Rolf Rendtorff éveilla son intérêt pour cette discipline. Nous avons accès au travail exégétique (et pas seulement à ses résultats) avec ses questionnements, ses remises en cause (en particulier celle de la théorie documentaire), ses hypothèses. T.R. expose sa méthode – l’exégèse historico-critique et l’analyse littéraire – en cherchant à aborder son corpus dans une « neutralité sur le plan confessionnel ». Nous voyons alors évoluer les buts de l’exégèse. La recherche, bien souvent chimérique, du texte le plus ancien n’est plus l’objectif principal. Il s’agit de comprendre la façon dont le texte biblique s’est constitué en donnant toute sa valeur au texte reçu.

Dans les deux parties suivantes, T.R. aborde la question de la composition du Pentateuque et de l’Histoire deutéronomiste (H.D.). Deux acquis de la recherche : la spécificité à la fois stylistique et théologique des documents sacerdotal et deutéronomiste, la conviction que la plupart des textes du Pentateuque n’ont vu le jour qu’après l’Exil au vie et ve siècle av. J.-C. T.R. distingue ainsi deux traditions principales, sacerdotale et deutéronomiste, cette dernière étant à l’origine de l’H.D. qui court du Deutéronome à la fin du second livre des Rois. Les deutéronomistes seraient les successeurs des scribes de la cour du royaume de Juda. Ils auraient, durant le règne de Josias, commencé à rédiger une histoire de la royauté en Israël et en Juda. Au retour d’Exil, les diverses traditions d’Israël auraient été rassemblées et éditées en un seul texte fondateur. L’édition finale du Pentateuque aurait été pilotée par le clergé du Temple de Jérusalem dans une coopération entre scribes et prêtres. Les tensions observées à l’intérieur de la Bible résulteraient ainsi de la coexistence de sensibilités religieuses différentes.

Dans une dernière partie, T.R., portant un regard d’historien sur la Bible, formule des hypothèses sur « la grandes histoire du Dieu de la Bible ». Il décrit l’évolution d’une religion ancienne caractérisée par un « polythéisme réduit », avec un dieu national principal, vers un monothéisme d’installation tardive dont on retrouve les premières affirmations dans le Deutéro-Isaïe, au moment de l’Exil.

Voici un livre stimulant, centré sur le Pentateuque et l’H.D., où sont exposées, de façon accessible, certaines des hypothèses actuelles (voir le C.E. n° 156 rédigé par Ol. Artus). Les interventions d’Est. Villeneuve soutiennent l’intérêt de la lecture quand elles synthétisent un point abordé ou invitent l’auteur à préciser sa pensée. Reste alors, c’est la tâche du lecteur, à passer de l’écrit contextualisé à la parole vivante qui nous rejoint dans un nouveau contexte.

                                                                                    Jean-Claude Becker
Niveau de lecture : aisé.

Recension parue dans le Cahier Évangile n° 169.



 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org