1450
Divinité du Christ
1245
Epître aux Philippiens
1449
Humanité du Christ
1479
Hymne au Christ
106
Collectif
Suppl. au n° 164. L'hymne au Christ (Philippiens 2,5-11)
Théologie
 
Approfondir
 
Un relecture de ce passage essentiel de l'épître aux Éphésiens...
 

Où faire débuter le texte: Avec le verset 6: [Le Christ Jésus], qui ayant la condition de Dieu... ? On y voit alors souvent une hymne liturgique dont la pointe est christologique, centrée sur les événements majeurs de l'histoire du salut. C'est ainsi que, en raison des crises doctrinales concernant les liens entre humanité et divinité du Christ, I'insistance des Pères grecs a porté sur l'apport dogmatique; la kénose, I'abaissement du Christ, a retenu alors la réflexion—bien plus d'ailleurs que sa « surexaltation » illustrée par la seconde partie du texte. C'est aussi l'orientation dominante de la recherche exégétique et théologique au XXe siècle.

Mais comment oublier le contexte de la péricope, avec l'introduction du verset 5: Ayez entre vous ces dispositions qui [furent] aussi en Christ Jésust Cette lecture éthique qui domine chez les Pères latins et durant le Moyen Âge retrouve une nouvelle vigueur ces dernières décennies. De l'abaissement du Christ, découle un enseignement moral exhortant le croyant à l'humilité et au renoncement à soi-même. De fait7 la question qui occupait Paul en écrivant sa lettre aux Philippiens était: en quel sens le Fils de Dieu oriente-il notre vie humaine lorsqu'il prit la condition de serviteur ?

Deux articles se penchent sur les usages liturgiques de l'hymne. Le second revient sur les questions posées par sa traduction en français depuis Vatican II et présente la version retenue pour la Bible liturgique, à paraître pour la fin de 2013.

Notre Supplément se met aussi à l'écoute du philosophe Emmanuel Lévinas; celui-ci rappelait que, si l'idée d'incarnation divine n'a aucune place dans l'Ancien Testament et la tradition juive, la notion de kénose, d'abaissement, n'est en revanche pas étrangère à la présentation de Dieu dans ces écrits.

 

Collectif
Suppl. au n° 164, « L’hymne au Christ (Philippiens 2,5-11) »
132 pages, SBEV / Éd. du Cerf,  2012, 12 euros.

 

p. 3 – Face à la pluralité des lectures (Camille Focant)
            - Structure, contexte littéraire et fonction de l'hymne  Extrait à lire
           
- Interprétation de Philippiens 2,5-11  Extrait à lire

p. 19 –
Lectures patristiques de Ph 2,5-11
Les Pères grecs (Jean-Noël Guinot)
Les Pères latins (Gilbert Dahan)

p. 53 – L'exégèse médiévale de l'hymne (Gilbert Dahan)

p. 69 – Les deux grands réformateurs [Luther et Calvin] (Annie Noblesse-Rocher)

p. 78 – L'hymne dans les liturgies orientales (Éliane Poirot)

p. 89 – L'hymne dans la liturgie romaine avant et après Vatican II (Henri Delhougne)
            - La fonction pascale hebdomadaire de Philippiens 2
              dans la liturgie rénovée
Extrait à lire

p. 99 – Le répertoire musical inspiré de Ph 2 (Michel Berder)

p. 107 – Emmanuel Lévinas : la notion de kénose en judaïsme (Michel Berder)

p. 114 – La kénose du Christ chez des théologiens du XXe siècle (Béatrice de Boissieu)

 

p. 98 – Pour poursuivre l’étude

p. 128 – Origine des textes et des traductions

p. 130 – Index des citations

 

 
Ph 2,1-11
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org