1484
Nuit
1483
Vin
368
Lefebvre Philippe
369
Lestang François
La nuit
2-85313-714-0
Le vin
2-85313-697-6
Le vin - La nuit
Recension
 
Commencer
 
Recension du livre de Philippe Lefebvre : "Ce que dit la Bible sur... Le vin" et du livre de François Lestang : "Ce que dit la Bible sur... La nuit", par Jean-Marie Carrière.
 

Philippe Lefebvre
Le vin
« Ce que dit la Bible sur… » n° 3, Nouvelle Cité, Bruyères-le-Châtel, 2013, 128 p., 13 €

François Lestang
La nuit
« Ce que dit la Bible sur… » n° 4, Nouvelle Cité, Bruyères-le-Châtel, 2013, 128 p., 13 €

« Ce que dit la Bible sur… » est une nouvelle collection, où chaque volume de taille très abordable propose une lecture transversale des traditions bibliques sur un thème donné. La forme est celle de l’interview mené par Bénédicte Draillard, directrice de la collection. Les premiers laissent bien augurer de la suite.

Comme il convient, beaucoup de goût caractérise l’interview de Philippe Lefebvre, dominicain, professeur à Fribourg, sur le vin dans la Bible. On fait de manière très agréable le tour (sans jeu de mots sur le ministère israélien du tourisme, dont l’emblème est… une grappe !) des vignes d’Israël, et de (presque) toutes les situations où il est question du vin, ou bien où il est mentionné : ce qui promet quelques découvertes inattendues et intéressantes. Le guide de ce « tour » n’en reste pas à nous expliquer les cultures viticoles, ou la manière de faire le vin – qui fait de manière claire –, mais il nous emmène à apprécier comment ces moments et situations où on parle du vin sont des lieux d’expérience, de réflexion, d’images qui parlent. Une intelligence tout à la fois sensible et spirituelle de choses humaines nous est offerte, à la manière de la Bible, c’est-à-dire en ne négligeant pas d’évaluer le poids des réalités concrètes, d’apprendre à les goûter : une sagesse qui se distille !

Sur le même principe de l’interview, François Lestang, professeur à Lyon, nous introduit à la nuit dans la Bible. Depuis les ténèbres du commencement, la nuit a vocation à céder la place à la lumière, la première « chose » que Dieu crée par sa parole. Depuis la nuit des origines, en passant par la nuit de Noël et par celle de Pâques, et jusqu’à la ville toute lumière qui descend du ciel à la fin de l’Apocalypse, la lumière « travaille » la nuit. Car « les ténèbres n’ont pas saisi la lumière », dit Saint Jean dans le prologue de son évangile. Pour autant, la nuit et les expériences que nous en faisons, ou que nous y vivons, n’est pas consistance, sans un poids de réel. Les nuits dans la Bible sont habitées par les périls, les songes et les cauchemars, les combats jusqu’à l’aube, les angoisses, les peurs. Les textes bibliques qui en parlent nous aident à affronter toutes ces réalités de la nuit. Les Psaumes nous conduisent sur le chemin de la prière dans la nuit, qui est très familière au Christ. Le Cantique des chants d’amour entre lui et elle nous ouvre à ce mouvement de la quête de l’aimé au cœur de la nuit. Et les grandes nuits de la Nativité et de Pâques célèbrent les victoires éclatante (à Pâques) ou discrète, ténue (à Noël) qui fortifient l’attente de l’aube. Pour ceux qui se tiennent dans la vigilance du veilleur, la nuit conduit à la lumière, à celle de ce « jour unique » (Gn 1,5) par où commence, et s’achève, le monde et notre histoire.

                                                                                       Jean-Marie Carrière
Niveau de lecture : très abordable

Recension parue dans le Cahier Évangile n° 166.

 

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org