1060
David
106
Collectif
Suppl. au n° 166. Le roi David (1 Samuel 16 à 1 Rois 2)
Gros plan sur
 
Approfondir
 
Pour découvrir la figure de David dans la Bible...
 

Les conclusions de l’archéologue israélien Israël Finkelstein (La Bible dévoilée ; Les Rois sacrés de la Bible) ont débordé le cercle des spécialistes. Désormais, un public assez large le sait : s’il a existé, David ne tenait qu’un territoire exigu, et la Jérusalem qu’il a conquise n’était qu’un petit village. Le présent Supplément permet d’abord de découvrir la figure du David biblique en un récit où s’entremêlent intrigue romanesque et théologie narrative.

Relire, c’est actualiser, transposer le message biblique pour qu’il soit compréhensible par un nouvel auditoire et puisse le faire vivre. Toujours à l’intérieur du corpus biblique, et à côté de la relecture "historico-liturgique" des liminaires des Psaumes, le Chroniste prête à David des traits prophétiques et lui donne une autorité de législateur en matière de culte. Dans le Nouveau Testament, la correspondance entre David et Jésus est établie dans le cadre de la christologie.

L’univers talmudique opère une autre reconstruction littéraire en présentant David comme le modèle du Sage qui étudie la Torah, quand les Pères de l’Église, au moyen de la lecture allégorique, parviennent à voir en David une figure de Jésus dans les épisodes, parfois scabreux, de sa vie de chef de bande et de roi. L’adultère avec Bethsabée et le meurtre de son mari offrent un formidable exemple de relecture. Quand les Chroniques passent l’affaire sous silence, suivis en cela par certaines pages du Talmud et par le Coran, les Pères voient en David la préfiguration du Christ et en Bethsabée, celle de l’Église, et même, pour l’un d’entre d’eux, en Urie la figure de Satan… Il y a pourtant une différence importante entre ces relectures de la figure davidique : qu’elles soient juives ou chrétiennes, les actualisations demeurent confrontées au texte source des livres de Samuel, alors que ces derniers perdent toute fonction normative dans le monde musulman.

 

Suppl. au n° 166, Le roi David (1 Samuel 16 à 1 Rois 2)
136 pages, SBEV / Éd. du Cerf,  2012, 12 euros.
Par Philippe Abadie, Michel Berder, Gérard Billon, Caroline Chevalier-Royet, Gilbert Dahan, Jean-Louis Déclais,  Martine Dulaey, Beat Föllmi, Dominique Grascœur, Philippe Gruson, Régine Hunziker-Rodewald, Dan Jaffé, Marie-Cécile Manès

p. 3 – Le roi David et l’histoire  (Régine Hunziker-Rodewald)
Région, époque ; archéologie, épigraphie  
Les récits de la Bible (1 S 16 - 1 R 2)
David a-t-il existé ?

p. 18 – La relecture de la figure de David par le Chroniste (Philippe Abadie)
David, un autre Balaam ?
David, un anti-Saül
Du royaume à la théocratie 
Encadré : Le roi David et le Psautier  (Michel Berder)

p. 27 — La figure du roi David  dans le Nouveau Testament  (Michel Berder)  Extrait à lire

p. 34 – Le roi David dans la aggadah du Talmud de Babylone (Dan Jaffé)

p. 48 – Heurs et malheurs d’un roi :  2 S lu par les Pères (Martine Dulaey)  Extrait à lire
David danse devant l’arche (2 S 6,12-23)
Bethsabée, la faute et le repentir (2 S 11 - 12,13)
David et Absalom (2 S 13 - 20)

p. 75 – David dans le Coran :des éloges et deux silences  (Jean-Louis Déclais)

p. 79 – Le roi David dans l’exégèse du Moyen Âge (Caroline Chevalier-Royet)

p. 94 – David dans le sacre royal à l’époque de saint Louis  (Dominique Grascœur)
Encadré : L’Arbre de Jessé  (Philippe Gruson)

p. 105 – David roi dans l’art européen (XVIeXVIIe siècles) (Marie-Cécile Manès, Gérard Billon)

p. 117 – Le roi David musicien  (Beat Föllmi)

p. 121 – Réécritures et paraphrases dans la littérature française (Gilbert Dahan)

p. 47 – Origine des textes et des traductionsp.
p. 74 – Pour poursuivre l’étude
p. 132 – Index des citations

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org