488
Luc
163
Bacq Philippe
361
Ribadeau-Dumas Odile
Puissance de la Parole. Luc, un évangile en pastorale (Luc 4,14-24,53), t. II
2-87324-444-6
Puissance de la Parole. Luc, un évangile en pastorale (Luc 4,14-24,53), t. II
Recension
 
Approfondir
 
Par Philippe Bacq et Odile Ribadeau-Dumas
 

Philippe Bacq et Odile Ribadeau-Dumas
Puissance de la Parole. Luc, un évangile en pastorale (Luc 4,14-24,53), t. II.
Lumen Vitae, Bruxelles, 2012, 420 p., 29 €

Cet ouvrage est la suite d’Un évangile en pastorale, Commencements que Philippe Bacq (P.B.) avait publié en 2009 et qui nous proposait une lecture pastorale du début de l’évangile de Luc, depuis la dédicace à Théophile jusqu’au récit des tentations. Associé à Odile Ribadeau (O.R.), P.B. nous invite à lire le reste de l’évangile dans le même esprit.

La démarche des auteurs est double. Tout d’abord, ils nous invitent, et nous initient au besoin, à l’art de lire le récit évangélique en continu. À nous couler dans le récit, à en suivre le fil, à questionner le texte mais aussi à nous laisser questionner par lui. Ils nous proposent ensuite à nous arrêter sur les principales questions théologiques et pastorales soulevées par la lecture du texte.

P.B. et O.R. découpent le texte en quelques grandes sections puis en des unités plus petites que nous sommes invités à scruter attentivement. À la manière de P. Bossuyt et J. Radermakers, ils nous proposent une traduction qui serre le texte grec au plus près en respectant un principe de base : chaque mot grec est toujours traduit par le même mot français. Si c’est nécessaire, quelques notes de bas de page justifient la traduction. Le tout reste très lisible et ne fait pas fuir celui qui n’est pas versé dans tous les arcanes de l’exégèse. Ce procédé permet au lecteur de se familiariser avec le vocabulaire de l’évangéliste, de repérer ses points d’insistance et de relier entre eux certains passages.

Chaque épisode est suivi d‘un questionnaire qui sollicite la participation active du lecteur et qui ouvre l’appétit au commentaire qui suit. Celui-ci trouve son efficacité dans l’utilisation souple des principales méthodes d’exégèse moderne et dans le souci permanent de répondre aux questions du lecteur d’aujourd’hui. Quelques éléments de l‘analyse structurale facilitent une observation attentive et novatrice du texte. L’exégèse historico-critique permet de répondre aux questions, presque obsessionnelles, du lecteur moderne sur la véracité des faits rapportés. Avec patience et pédagogie, P.B. et O.R. invitent à dépasser la lecture fondamentaliste pour entrer dans la vérité du texte en s’appuyant largement sur l’analyse narrative. On découvre une fois de plus la facilité d’utilisation et la fécondité de cette méthode dans une perspective pastorale. Les questions et le commentaire débouchent sur une invitation à un dialogue entre le texte évangélique et le monde moderne.

La seconde partie du livre reprend quelques-unes des questions soulevées par la lecture de l’évangile de Luc : la prière, le danger des richesses, la sacramentalité de la Parole de Dieu, l’accomplissement des Écritures, les apparitions du Seigneur ressuscité, les ministères. Une intéressante fiche technique termine le livre : « Lire l’Évangile en groupe ».

En conclusion, en prolongement du tome 1, ce livre rendra de grands services aux groupes de lecture de l’évangile de Luc et à leurs animateurs. Mais tout lecteur désireux de découvrir un message de grâce pour aujourd’hui en tirera un grand bienfait. (Joseph Stricher)
Niveau de difficulté : moyen

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org