947
Commentaire
948
Epître aux Romains
343
Saint Paul
172
Reynier Chantal
Pour lire la lettre de saint Paul aux Romains
2-204-09192-3
Pour lire la lettre de saint Paul aux Romains
Recension
 
Commencer
 
Par Chantal Reynier
 
Chantal Reynier
Pour lire la lettre de saint Paul aux Romains

« Pour lire », Le Cerf, Paris, 2011, 178 p., 19 €

Présenter la lettre aux Romains dans une collection qui se veut accessible au plus grand nombre relève de la gageure. Et pourtant Chantal Reynier (C.R.) l’a fait ! C’est une performance qui mérite d’être soulignée de la part de cette spécialiste de saint Paul professeur aux facultés jésuites de Paris, le Centre Sèvres. Elle en avait déjà apporté la preuve en publiant, dans la même collection, un Pour lire Saint Paul, en 2008 (voir CE n° 145, p. 69).

Après une introduction et une présentation générale de la lettre, C.R. en parcourt le contenu partie par partie selon la structure annoncée au départ. Elle montre comment la pensée de Paul se donne à lire en repérant l’articulation entre les moments de son argumentation. Pour elle, tant la « partie dogmatique » (1,18 – 11,36) que la « partie exhortative » (12,1 – 15,13) sont construites selon un plan ABA’. Et l’exhortation « découle » du fondement de la foi tel qu’il a été exposé dans la partie dogmatique. C.R. parle d’un « mouvement pendulaire », caractéristique des lettres pauliniennes (p. 113).

Le recours à des tableaux et des encadrés, ainsi qu’à des notes explicatives et des « fiches de travail » marginales fait de cet ouvrage un outil pédagogique et clair pour une première approche de l’épître. Dans la rubrique « étude de texte », C.R. propose comme un zoom sur un texte avec une structure du texte, un repérage du vocabulaire et des thématiques, et un résumé de l’argumentation. Fidèle à la collection, C.R. use du mode participatif et ludique, comme le « questionnaire de synthèse » avec les réponses en annexe ou les réponses aux questions qui agrémentent le fil de la lecture.

Dans ces conditions, inévitablement, un texte aussi riche que celui de la Lettre aux Romains en sort un peu simplifié. Ainsi, présenter la thèse de 1,16-17 en une dizaine de lignes est osé (p. 27), ou encore rattacher la partie historique des chapitres 9–11 à la partie dogmatique pour faire un ensemble est rapide. De même, dans la conclusion, C.R. ambitionne de présenter les « grands thèmes de la Lettre aux Romains » en une petite dizaine de pages. Réduire la partie parénétique à la métaphore de « l’Église corps de témoins dans la société » (p. 160), pour discuter en fait de la distinction entre l’Église et Israël dans le dessein divin du salut, trahit le travers hélas fréquent dans les commentaires et études de Romains de sous-dimensionner la partie parénétique pourtant capitale.

Au total, cet ouvrage est un guide de première lecture pour un public très large, fort bien construit et clair au demeurant. Il constitue une première entrée pour ceux qui seraient apeurés devant ce monument qu’est l’épître. L’entreprise est réussie. Mais, une fois l’ouvrage parcouru, il nécessite de recourir à d’autres commentaires de cette lettre majeure de Paul. (Christophe Raimbault)
Niveau de lecture : aisé
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org