947
Commentaire
948
Epître aux Romains
248
Quesnel Michel
Les chrétiens et la loi juive. Une lecture de l'épître aux Romains
2-204-05831-9
Les chrétiens et la loi juive. Une lecture de l'épître aux Romains
Recension
 
Approfondir
 
Par Michel Quesnel
 
Michel Quesnel
Les chrétiens et la loi juive. Une lecture de l'épître aux Romains
Édition revue et corrigée. « Lire la  Bible » 156, Le Cerf, Paris, 2009, 112 p., 13 €

En cours d'année paulinienne, M. Quesnel (M.Q.) a repris sa lecture brève et claire de la plus difficile des épîtres sous l'angle particulier indiqué par le titre : la façon dont le chrétien est situé par rapport à la Loi (voir C.E. n°105, p. 64). M.Q. se réfère aux règles de la rhétorique gréco-romaine : pour emporter l'adhésion du lecteur, Paul aligne des propositions étayées par des probations (démonstrations), des narrations (rappels d'événements) ou des réfutations d'objections. Cela donne le plan suivant :
- Une première partie est commandée par la proposition de 1,1-17 : « Je n'ai pas honte de l'Évangile, car il est puissance de Dieu en vue du salut... » Elle s'articule sur deux sous-propositions. 1,18-19 : L'universalité de l'injustice, aussi bien côté des incirconcis que des circoncis. 3,21-22a : Le régime nouveau apporté par Jésus Christ.
- La seconde partie, à partir de la proposition de 5,1ss : « Donc, ayant été justifiés de par la foi... », se tourne vers celui qui croit en Jésus. Plusieurs objections majeures y sont réfutées : la liberté chrétienne est elle un encouragement à pécher ? La loi est elle mauvaise ? etc. Puis est décrite la situation du croyant aujourd'hui et dans l'avenir.
- Dans la troisième partie, plus personnelle, Paul partage son souci et son espérance au sujet d'Israël, son peuple. La parole de Dieu n'a pas échoué affirme la proposition principale (9,6a). La première sous-proposition (9,6b) pose la question : qui est le véritable Israël ? La seconde (9,30-31) figure Israël et les nations selon la belle parabole des deux oliviers. La troisième (11,25-27) aboutit au mystère du salut d'Israël.
- La dernière partie, parénétique, débute par la proposition : « Je vous exhorte donc, frères... à offrir vos corps... » (12,1-2).

M.Q. conclut en faisant le point sur le sens, ou plutôt les multiples sens, que le mot « loi » revêt en Rm : ce peut être la Tora en tant qu'Écriture (le Pentateuque), ou un ensemble de préceptes (les 613 commandements). Ce peut être la « loi des œuvres » opposée à la « loi de la foi » ou encore  la « loi de Dieu », opposée à la « loi du péché ». On a le sentiment que l'écheveau se démêle... Signalons deux annexes intéressantes : une note sur la composition de Rm et une bibliographie commentée. (Paul Agneray)
Niveau de difficulté : moyen
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org