398
Jésus
1054
Rabbin
266
Neusner Jacob
Un rabbin parle avec Jésus
2-204-08564-9
Un rabbin parle avec Jésus
Recension
 
Approfondir
 
Par Jacob Neusner
 
Jacob Neusner
Un rabbin parle avec Jésus
Trad. Charles Ehlinger et Danièle Menès, Paris, Le Cerf-Mediaspaul, « Lire la Bible », 2008, 201 p., 23 €

Ce livre offre une double particularité. D'une part, il se présente sous une forme originale : c'est une œuvre de fiction rédigée par un universitaire juif d'aujourd'hui, connu par de multiples travaux sur le judaïsme ancien. Jacob Neusner (J.N.), né en 1932 aux États-Unis, se déclarant croyant et pratiquant, appartient au judaïsme réformé. Il offre au lecteur un récit dans lequel il s'imagine comme auditeur de Jésus, le Jésus de l'Évangile selon St Matthieu, en Galilée, écoutant son message et entrant en discussion avec lui. L'auteur déclare que son but est « d'aider les chrétiens à devenir de meilleurs chrétiens » et « d'aider les juifs à devenir de meilleurs juifs ». D'autre part, cet ouvrage a été lu et commenté par le pape Benoît XVI dans son ouvrage Jésus de Nazareth (voir C.E. 141, p. 129-134), en des termes qui traduisent la forte impression qu'il a ressentie en découvrant ces réflexions. Un tel écho ne pouvait manquer d'attirer l'attention sur ce texte. De nouvelles éditions et traductions voient le jour. La première publication de J.N. datait de 1993. La présente traduction en français est réalisée d'après une édition révisée parue à Montréal en 2001. L'ensemble comporte 10 chapitres, écrits d'une plume alerte. J. N. évite les débats techniques et les références aux travaux d'érudition, mais il prend la peine de citer intégralement de nombreux passages de la Bible et des principales sources anciennes de la tradition orale du judaïsme.

Dans le premier chapitre (intitulé « Viens, discutons ensemble »), il évoque son propre cheminement et s'exprime sur son projet. Les premières lignes donnent le ton : « Dans ce livre j'explique de façon simple et directe, sans polémique, pourquoi si j'avais été en Terre d'Israël au 1er siècle, je n'aurais pas rejoint le cercle des disciples de Jésus. » Divers dossiers sont abordés successivement, prenant appui sur des paroles de Jésus extraites du Sermon sur la Montagne ou d'autres pages de Matthieu : la paix, les relations familiales, le sabbat, l'appel à la sainteté, la valeur des Dix Commandements, la dîme, la nourriture, etc... J.N. déclare partager de nombreuses convictions et orientations exprimées par Jésus, en signalant un certain nombre de parallèles dans la tradition vivante du judaïsme. Mais il attire l'attention sur ce qui constitue pour lui le problème principal : la posture qu'adopte Jésus. Pour J.N., Dieu a donné au Sinaï, par Moïse, une Torah différente de celle que Jésus enseigne. Le message de Jésus lui paraît s'adresser essentiellement de manière individuelle à des croyants, sans prendre suffisamment en compte l'aspect collectif du peuple d'Israël en tant que tel. Il estime aussi que, lorsque Jésus parle du Royaume de Dieu, il n'accorde pas assez de valeur aux décisions concrètes pour « ici et maintenant ». Le dernier chapitre du livre met en scène la séparation : Jésus prend la route de Jérusalem, tandis que son interlocuteur, après lui avoir « souhaité beaucoup de bonnes choses » rentre à la maison.

Ce livre est « provocateur », si l'on donne à ce mot un sens positif. Avec ses limites assumées et ses audaces, il invite à opérer des déplacements dans le temps, dans l'espace, mais surtout dans la manière d'écouter la voix de l'autre, de l'Autre. Pour de nombreux lecteurs, il offrira l'occasion de découvertes, de surprises, de chocs peut-être. Chacun peut chercher comment en prolonger la lecture : se reporter aux sources pour en discerner les multiples interprétations, réfléchir à ses propres prises de position, et poursuivre en notre temps un dialogue respectueux entre juifs et chrétiens. (Michel Berder)
Niveau de difficulté : moyen
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org