726
Introductions à la Bible
289
Sevin Marc
La Bible en 50 clés
2-227-47748-3
La Bible en 50 clés
Recension
 
Commencer
 
Par Marc Sevin
 
Marc Sevin
La Bible en 50 clés
Éditions Bayard, 2008, 174 p.


Il y a cinq ans, la revue de formation chrétienne, Pèlerin Magazine, avait inauguré une collection de « hors-séries » par un numéro largement illustré consacré à la Bible : « La Bible, 50 clés pour savoir, pour com-prendre, pour lire ». Le rédacteur en était le P. Marc Sevin. Le numéro étant épuisé, les éditions Bayard ont décidé de proposer l’ouvrage sous une nouvelle forme, l’auteur ayant légèrement retouché son texte.

Celui-ci a gardé toutes ses qualités. Je dirais : toute sa saveur. Les animateurs bibliques le savent : il faut avoir longuement fréquenté la Bible, pour soi-même et pour les autres, avant de proposer une synthèse des questions soulevées qui aille à l’essentiel sans sacrifier au simplisme. La plume de Marc Sevin est alerte et les informations multiples. En format de poche, il n’existe peut-être pas un panorama à la fois aussi étendu (dans le propos) et aussi ramassé (dans l’expression).

Le panorama est étendu : de la Genèse à l’Apocalypse, il embrasse les inévitables questions historiques et littéraires de composition, de date, de style, mais s’intéresse tout autant aux réflexes de lecture fondamentaux, telle la recherche de la foi qui seule permet de visiter la Bible non comme un monument du passé, mais comme un château où nous pouvons habiter dans la joie. L’expression est ramassée : il y a une sorte de jeu à retenir « cinquante » clés décrites en une, deux ou trois pages maximum, sans notes ni renvois érudits (les 16 encadrés font ce qu’on leur demande : donner brièvement des informations complémentaires). Quel animateur, quel catéchiste n’a pas rêvé de disposer d’une telle mine ?

Tout juste peut-on regretter – mais c’est du ressort de l’éditeur non de l’auteur – la perte visuelle due à la transformation de la revue en livre : un tableau comme celui de la p. 20 qui, d’emblée, devrait permettre de « se retrouver » dans la lecture d’un texte biblique en édition française est à peine lisible ; et que dire de la carte du Proche-Orient (p. 64-65) inutilisable sans loupe. Quel dommage ! D’autant que le prix du texte, sans illustrations, est passé, lui, de 6 à 13 ¤. Consolation : l’ouvrage peut désormais se mettre dans la poche sans déformer celle-ci et sans être déformé lui-même, lot de toutes les revues que l’on utilise vraiment…  À recommander donc. Pour qu’une nouvelle vague de lecteurs soient toujours mieux parés  à explorer les Écritures et à vivre de la Parole de Dieu.
Niveau de lecture : aisé
(G. Billon)

 

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org