Ce site peut être amené à utiliser des cookies pour son bon fonctionnement. En continuant à naviguer sur ce site sans modifier le paramétrage de votre navigateur vous consentez à l'utilisation de ces cookies.
Pour en apprendre plus au sujet des cookies et pour savoir comment les désactiver, consultez le site de la CNIL. Pour plus d'information lisez les infos légales du site.
635
Analyse narrative
83
Schlumberger Sophie
Exercice complémentaire, 2
Fiche de travail
 
Commencer
Animer
 
Reprenons le récit de Marc 4,35-41...
 

Reprenons le récit de Mc 4,35-41 ( Pour lire l'article précédent...)

L’intrigue

Repérer précisément les 5 moments constitutifs d’une intrigue-type : 

1. la situation initiale 

2. la complication (ou élément perturbateur, ou encore nœud)

3. l’action transformatrice 

4. le dénouement 

5. la situation finale 

• Notre récit contient-il ces 5 moments ? 

• Certains de ces moments sont-ils développés par rapport aux autres ? 

• Où se situe la situation finale correspondant à la situation initiale (v. 35) ? 

• Si le dénouement intervient au v. 39 (“ alors le vent tomba et il y eut un grand calme ”), que devons-nous penser des v. 40 et 41 ?

Astuce : relire ce récit en omettant les deux versets 40 et 41. Qu’est-ce que cela change au récit ? Quelle est donc l’importance de ces deux versets ? Notez ce que vous découvrez : remarques, questions. 

L’intrigue est-elle de résolution ? De révélation ? Les deux ?  

Explorer chacune de ces possibilités en repérant : 

• pour l’intrigue de résolution : l’action transformatrice ainsi que son/ses auteur/s. Que constatez-vous ? 

• pour l’intrigue de révélation : l’objet ou les objets de la révélation. Ce récit apporte-t-il un savoir, et sur qui ? Que constatez-vous ? 

Reprendre les remarques et questions laissées en suspens au point précédent. Percevez-vous mieux maintenant la fonction des v. 40-41 ? 

Le cadre 

Relever les indications temporelles, spatiales, culturelles, sociales données par le récit.  

• Ces indications ont-elles une dimension factuelle et/ou symbolique ? Quelle est leur portée ? 

• En considérant le contexte littéraire du récit, ces indications sont-elles en harmonie avec “ l’intrigue porteuse ” ou en décalage  

• Pour travailler sur ces indications et préciser les significations qui leur sont attachées, il est important d’étendre le champ de travail à l’ensemble de l’évangile de Marc (pour la barque, l’espace géographique des rives, notamment) ainsi qu’à l’Ancien Testament et à la culture biblique. 

• Le thème de la mer, par exemple, est investi d’une signification théologique dans l’Ancien Testament, c’est-à-dire qu’il est l’occasion de dire Dieu, de réfléchir à son identité et à son action en faveur des êtres humains. Lire par exemple : Gn 1,1-10 et 6-8,5 ; Ex 14-15 ; Es 27,1 ; 51, 9-10 ; Jonas 1-2 ; Ps 44,24-27 ; 74,12-17 ; 89,10-11 ; 106,8-12 ; 107,23-37 ; Job 26,5-14. 

• Après ces recherches, réfléchir à ce que ce récit dit de Jésus. Parle-t-il de Jésus comme ces autres récits parlent de Dieu ? Se situe-t-il en continuité ou en décalage par rapport à cet héritage ? La relecture des versets 40-41 peut aider à cerner le point de vue de Marc quant à l’identité de Jésus et à l’attitude des disciples à son égard. 

 

© Sophie Schlumberger, SBEV / FPF), Bulletin Information Biblique n° 63 (décembre 2004), p, 8.

 
Mc 4,35-41
35Ce jour-là, le soir venu, Jésus leur dit : « Passons sur l'autre rive. »
36Quittant la foule, ils emmènent Jésus dans la barque où il se trouvait, et il y avait d'autres barques avec lui.
37Survient un grand tourbillon de vent. Les vagues se jetaient sur la barque, au point que déjà la barque se remplissait.
38Et lui, à l'arrière, sur le coussin, dormait. Ils le réveillent et lui disent : « Maître, cela ne te fait rien que nous périssions ? »
39Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence ! Tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme.
40Jésus leur dit : « Pourquoi avez-vous si peur ? Vous n'avez pas encore de foi  ? »
41Ils furent saisis d'une grande crainte, et ils se disaient entre eux : « Qui donc est-il, pour que même le vent et la mer lui obéissent  ? »
Mc 4,35-41
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org