Ce site peut être amené à utiliser des cookies pour son bon fonctionnement. En continuant à naviguer sur ce site sans modifier le paramétrage de votre navigateur vous consentez à l'utilisation de ces cookies.
Pour en apprendre plus au sujet des cookies et pour savoir comment les désactiver, consultez le site de la CNIL. Pour plus d'information lisez les infos légales du site.
635
Analyse narrative
83
Schlumberger Sophie
Exercice complémentaire, 3
Fiche de travail
 
Commencer
Animer
 
Nous vous proposons de continuer à vous exercer à l’analyse narrative sur le récit de Marc 4,35-41...
 

Nous vous proposons de continuer à vous exercer à l’analyse narrative sur le récit de Marc 4,35-41. Après avoir procédé à la clôture du récit, à l’analyse des personnages (Voir BIB 62 ) de l’intrigue et du cadre (Voir BIB 63, Pour lire cet article), intéressons-nous à la temporalité et à la “ voix ” narrative ; Vous trouverez ce que recouvrent ces notions dans le chapitre “ L’analyse narrative : l’essentiel ” (Voir BIB 32, Pour lire cet article).
 

1. La temporalité

Examiner de près la vitesse du récit : 

• Le récit raconte-t-il selon le rythme de la pause descriptive ? 

        De la scène ? 

        Du sommaire ? 

        Utilise-t-il l’ellipse ? 

• Le récit module-t-il la vitesse ?

• Quel est l’effet produit par la/les vitesse/s utilisée/s ? 

• Qu’est-ce que ces différents rythmes mettent en valeur ? 

Évaluer le rapport du récit à la chronologie des faits rapportés : 

• Utilise-t-il des anachronismes ? 

Si oui, préciser la nature de ces anachronismes : analepses ? prolepses ? 

• Qu’est-ce que ces anachronismes apportent au récit ?

Servent-ils à tisser des liens avec l’intrigue porteuse, c’est-à-dire l’ensemble de l’évangile de Marc ?

• Ce récit est-il de type répétitif ? Itératif ? Singulatif ? 

Quel impact cela a-t-il sur la compréhension de l’épisode ? 

2. La “ voix ”  narrative

À partir des données réunies au fil des étapes précédentes, essayer de préciser qui est cette “ voix ” qui raconte : 

• Ce narrateur intervient-il dans son récit par des commentaires explicites ? 

Ou plus discrètement, par des commentaires implicites ? 

• Quel est  son point de vue ? 

        D’où parle-t-il ? 

        Quelles sont ses valeurs ? 

        Comment comprend-il ce que signifie être disciple de Jésus, ainsi que l’identité de ce dernier ? 

 

© Sophie Schlumberger, SBEV / FPF, Bulletin Information Biblique n° 64 (juin 2005), p, 10.

 
Mc 4,35-41
35Ce jour-là, le soir venu, Jésus leur dit : « Passons sur l'autre rive. »
36Quittant la foule, ils emmènent Jésus dans la barque où il se trouvait, et il y avait d'autres barques avec lui.
37Survient un grand tourbillon de vent. Les vagues se jetaient sur la barque, au point que déjà la barque se remplissait.
38Et lui, à l'arrière, sur le coussin, dormait. Ils le réveillent et lui disent : « Maître, cela ne te fait rien que nous périssions ? »
39Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence ! Tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme.
40Jésus leur dit : « Pourquoi avez-vous si peur ? Vous n'avez pas encore de foi  ? »
41Ils furent saisis d'une grande crainte, et ils se disaient entre eux : « Qui donc est-il, pour que même le vent et la mer lui obéissent  ? »
Mc 4,35-41
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org