635
Analyse narrative
83
Schlumberger Sophie
Exercice complémentaire, 3
Fiche de travail
 
Commencer
Animer
 
Nous vous proposons de continuer à vous exercer à l’analyse narrative sur le récit de Marc 4,35-41...
 

Nous vous proposons de continuer à vous exercer à l’analyse narrative sur le récit de Marc 4,35-41. Après avoir procédé à la clôture du récit, à l’analyse des personnages (Voir BIB 62 ) de l’intrigue et du cadre (Voir BIB 63, Pour lire cet article), intéressons-nous à la temporalité et à la “ voix ” narrative ; Vous trouverez ce que recouvrent ces notions dans le chapitre “ L’analyse narrative : l’essentiel ” (Voir BIB 32, Pour lire cet article).
 

1. La temporalité

Examiner de près la vitesse du récit : 

• Le récit raconte-t-il selon le rythme de la pause descriptive ? 

        De la scène ? 

        Du sommaire ? 

        Utilise-t-il l’ellipse ? 

• Le récit module-t-il la vitesse ?

• Quel est l’effet produit par la/les vitesse/s utilisée/s ? 

• Qu’est-ce que ces différents rythmes mettent en valeur ? 

Évaluer le rapport du récit à la chronologie des faits rapportés : 

• Utilise-t-il des anachronismes ? 

Si oui, préciser la nature de ces anachronismes : analepses ? prolepses ? 

• Qu’est-ce que ces anachronismes apportent au récit ?

Servent-ils à tisser des liens avec l’intrigue porteuse, c’est-à-dire l’ensemble de l’évangile de Marc ?

• Ce récit est-il de type répétitif ? Itératif ? Singulatif ? 

Quel impact cela a-t-il sur la compréhension de l’épisode ? 

2. La “ voix ”  narrative

À partir des données réunies au fil des étapes précédentes, essayer de préciser qui est cette “ voix ” qui raconte : 

• Ce narrateur intervient-il dans son récit par des commentaires explicites ? 

Ou plus discrètement, par des commentaires implicites ? 

• Quel est  son point de vue ? 

        D’où parle-t-il ? 

        Quelles sont ses valeurs ? 

        Comment comprend-il ce que signifie être disciple de Jésus, ainsi que l’identité de ce dernier ? 

 

© Sophie Schlumberger, SBEV / FPF, Bulletin Information Biblique n° 64 (juin 2005), p, 10.

 
Jérusalem: l'esplanade des mosquées
Mc 4,35-41
35Ce jour-là, le soir venu, Jésus leur dit : « Passons sur l'autre rive. »
36Quittant la foule, ils emmènent Jésus dans la barque où il se trouvait, et il y avait d'autres barques avec lui.
37Survient un grand tourbillon de vent. Les vagues se jetaient sur la barque, au point que déjà la barque se remplissait.
38Et lui, à l'arrière, sur le coussin, dormait. Ils le réveillent et lui disent : « Maître, cela ne te fait rien que nous périssions ? »
39Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence ! Tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme.
40Jésus leur dit : « Pourquoi avez-vous si peur ? Vous n'avez pas encore de foi  ? »
41Ils furent saisis d'une grande crainte, et ils se disaient entre eux : « Qui donc est-il, pour que même le vent et la mer lui obéissent  ? »
Mc 4,35-41
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org