665
Exposition biblique
98
Arnera Matthieu
3
Billon Gérard
La nouvelle exposition biblique
Gros plan sur
 
Commencer
Animer
 
: La Bible, patrimoine de l’humanité...
 

Après plusieurs années de travail, la nouvelle exposition conçue et réalisée par l'Alliance biblique française (ABF) (1) a été inaugurée officiellement à Paris, au palais de l'Unesco, le 8 février 2010. .

Une présentation résolument culturelle

L'ancienne exposition, qui « tournait » en France depuis 1982 avait besoin d'un sérieux coup de jeune. Néanmoins, elle avait montré sa capacité à fédérer jeunes et anciens, scolaires de l'enseignement public et privé, croyants convaincus et militants laïques. On pouvait arriver soupçonneux, on en ressortait moins avec des convictions assénées (il n'y avait rien de prosélyte) qu'avec des questions posées, des débuts de réponse, une envie de rouvrir la Bible et de la relire, un désir de cheminer avec d'autres.

Cela est resté en mémoire des concepteurs et rédacteurs tout au long des trois années nécessaires à l'élaboration de la nouvelle formule. De confessions religieuses différentes, ils ont voulu une présentation résolument culturelle qui marque la différence entre la foi et le savoir, sans oublier ni celle-là, ni celui-ci. Et pour ne pas oublier la forme, cette équipe reflétant les différentes sensibilités chrétiennes a travaillé en collaboration avec L'Annexe, une agence de scénographie/muséographie.

Alors que les programmes de l'Éducation nationale permettent de croiser tel livre ou tel aspect de la Bible (cours d'histoire et de français surtout), principalement en sixième et en seconde, les enseignants seront surpris de trouver également des éléments qui pourront leur être utiles lorsqu'ils devront parler de la Réforme, du colonialisme ou de l'art... La pédagogie mise en œuvre allie sérieux des informations, interactivité et plaisir du jeu

Les premiers visiteurs l'ont dit : l'exposition est attractive et c'est un lieu où l'on se sent bien. Ils sont séduits, tant par le fond des six modules thématiques, que par la forme. L'œil est sollicité à la fois par des textes et des images (superbe iconographie), mais l'oreille n'est pas oubliée : des bornes sonores proposent extraits bibliques, documents, courtes analyses... Si chaque module est autonome, un jeu de renvois assure la complémentarité et la cohérence de l'ensemble. Le visiteur organise son parcours selon ses centres d'intérêt.

De module en module

Lorsqu'il rentre dans l'exposition, le visiteur se trouve d'abord dans un espace « accueil / médiathèque / librairie ». Il peut s'informer et, à la fin, prolonger la visite puisqu'il a un aperçu de la diversité des lectures de la Bible dans l'histoire, les cultures, les religions.

Par où commencer ? En fait, il n'y a ni sens unique, ni sens obligatoire. Si l'on est plus littéraire, on commencera par les modules Genèse de la Bible ou bien Un livre de rencontres. Si l'on est plus historien, on ira vers le module Les mondes de la Bible. Chacun sa route... Certains modules sont ronds avec des arches, d'autres sont en zigzag. Ici, il y a des pupitres, des vitrines, là des casques pour le son et des écrans vidéo. En de nombreux endroits, des bibles permettent une approche directe du texte lui-même. Ailleurs, la possibilité est donnée de s'exprimer et d'écrire son avis.

         • Module Genèse de la Bible : les chrétiens (catholiques, orthodoxes, protestants) ont-ils la même Bible ? Et les juifs ? Le visiteur découvre qu'il existe des bibles différentes dont les sommaires ne sont pas exactement identiques. Elles sont autant de bibliothèques (ou canons) au contenu et à la logique spécifiques. Il découvre aussi quelques-uns des événements majeurs et des motivations essentielles qui ont provoqué la rédaction des textes bibliques, leur collection en livres puis en Écritures : il y a une Bible juive et des Bibles chrétiennes.

Le module propose aussi d'expérimenter de façon interactive le processus selon lequel « écrire, c'est relire et réécrire » son histoire. Curieux, le visiteur découvre des modèles littéraires anciens, de Mésopotamie, d'Égypte ou de Grèce...

         • Module La Bible transmise : Les textes de la Bible ont-ils été transmis fidèlement ? Dispose-t-on des originaux ? En suivant un parcours historique, depuis les scribes juifs jusqu'aux moines copistes, depuis la révolution de l'imprimerie jusqu'à celle d'Internet, le visiteur identifie quelques enjeux importants de la transmission du texte biblique, dans son contenu et ses supports. En vitrine, il peut admirer des tablettes d'argile, des fac-similés de manuscrit en papyrus ou en parchemin. Il découvre des portraits d'individus, célèbres ou anonymes, érudits, imprimeurs, etc., dont la passion a été de mettre le message biblique à la portée du plus grand nombre. Il est question du Mali et de la Chine...

Cette aventure de la transmission de la Bible a été (et demeure) l'enjeu de conflits d'interprétation et d'autorité, dans lesquels le texte peut devenir l'otage de doctrines et d'idéologies, comme l'a montré la cassure entre protestants et catholiques à la Renaissance...

         • Module La Bible en traductions : La Bible a été traduite dans une multitude de langues (2479 à la fin 2008, de façon partielle ou globale). Comment se repérer dans la diversité de langues et des contextes culturels ? Avec l'arbre généalogique des traductions, le visiteur est invité à entrer dans la richesse de ce mouvement depuis les origines : une œuvre par nature inachevée, remise en chantier de génération en génération. Juifs, chrétiens et musulmans n'ont pas tout à fait la même conception de ce travail...

Très concrètement, le visiteur découvre les méthodes et les enjeux de la traduction : passer d'une langue à une autre, c'est passer d'un monde à un autre. À partir d'exemples de traduction en français, dans une aventure qui ressemble parfois à un jeu de piste, il expérimente la diversité des traductions disponibles, il compare et apprécie les spécificités de quelques-unes, catholique ou protestante, collective ou individuelle, littéraire ou en français courant, etc.

         • Module Les mondes de la Bible : C'est le moment d'un voyage... Le module promène le visiteur dans les pays, les époques et les cultures qui ont vu naître la Bible et ont contribué à la façonner. Il y a certes d'indispensables cartes et schémas, et une première initiation à l'archéologie (avec des objets qui témoignent de la vie quotidienne à différentes époques contemporaines de la rédaction et des récits bibliques). Cependant, l'étonnement vient des aperçus (images et sons) sur la réalité et le symbolisme de l'eau, du désert, des montagnes et des villes. Il grandit devant les perspectives offertes sur le cycle des fêtes tant juives que chrétiennes, et surtout sur la famille, le commerce, la politique, le monde des divinités, la singularité du Dieu d'Israël. 

         • Module Bible et cultures : La Bible a été lue et continue d'être lue dans une immense variété de cultures qu'elle a souvent contribué à façonner dans les domaines de la pensée, de l'art et de la vie quotidienne. Il y avait un pari audacieux à présenter avec simplicité le tissu des références qui imprègnent notre quotidien : le rythme calendaire, l'organisation des cités, les objets et produits familiers... et même le langage courant ! Cela reste du passé ? Le visiteur se rend compte que l'influence de la Bible s'étend aux droits de l'homme, au système de santé publique, à l'éducation, et tout particulièrement au patrimoine artistique.

À partir de bornes interactives, il est invité à traverser les époques. Il découvre, sur une immense planisphère, des exemples originaux de la rencontre entre la Bible et les cultures aux quatre coins du monde : des mythes fondateurs des États-Unis à celui de Cham en Afrique du Sud, de la théologie de la libération dans les Andes - après le temps des colonisateurs - aux chrétiens du Japon, des negro spirituals aux relectures du Coran...

         • Module Un livre de rencontres : La Bible raconte de très nombreux personnages. Ils incarnent l'humanité aux prises avec la vie et les grandes questions de l'existence, dont, bien sûr, celle de Dieu : Adam et Ève, Abraham, Moïse, David, Job, Marie, Jésus... Qui est mon père ? Qui sont mes frères ? Un feu d'artifice de textes répond : récits, poèmes, lois, proverbes, plaintes, instructions communautaires, paraboles, etc.

En passant sous les arches, le visiteur fait connaissance avec d'autres lecteurs. Anciens ou contemporains, célèbres ou anonymes, ils répondent à la question : « Parmi tous ces personnages bibliques, quel est celui qui vous rencontre et vous parle ? » À son tour le visiteur peut s'interroger...

Une exposition itinérante, des animations à prévoir

L'exposition est prévue pour sillonner les routes de France, mais aussi de Belgique, du Luxembourg, de Suisse et de tous les pays francophones. Quelques villes l'ont déjà demandée pour le milieu et la fin de l'année 2010. Certaines y songent pour 2011. Cependant, elle n'est pas comme ces merveilleux petits cirques forains qui s'installent un soir et repartent trois jours plus tard. Il faut qu'un groupe, une paroisse, un lycée, une association la réserve, prépare sa venue, cherche un espace d'au moins 400 m2 (c'est possible en concertation avec la municipalité), trouve un financement (2) et l'anime pendant deux semaines.

L'idéal est de constituer une association où se retrouvent des gens aux confessions religieuses et convictions philosophiques diverses. Il est important de faire jouer les compétences : les animateurs bibliques sont en première ligne pour organiser des visites guidées, mais il faut également prévoir des gens pour l'accueil et, pourquoi pas ?, pour tenir un coin loisirs pour les enfants (il y a de beaux livres et d'excellents logiciels de jeux bibliques). Sans parler du nettoyage...

Les établissements scolaires sont à contacter. Nombre d'enseignants sont disposés à préparer une visite pédagogique pour leur classe. Certains demanderont des conseils. Quant aux adultes, ils pourront bien sûr visiter à leur rythme, mais les animateurs bibliques auront à cœur de leur proposer des parcours, généraux ou thématiques, en individuels ou en groupe. Dans les lieux où les animateurs bibliques sont peu nombreux, il est rare que ne surgissent pas des guides bénévoles, acceptant une formation de base dans les semaines qui précèdent l'événement. L'ABF tout comme le Service biblique Évangile et Vie sont disposés à leur fournir des outils.

L'exposition est culturelle, respectueuse des convictions de chacun. Mais comment l'école du dimanche ou la catéchèse des paroisses et des écoles ne seraient-elles pas intéressées au premier chef par une visite plus adaptée à leur public, une visite où le savoir serait au service de la proposition de la foi ? La Bible est le livre de référence des chrétiens. À ceux et celles qui en feront la demande, en accord avec les responsables paroissiaux ou diocésains, nous pourrons donc fournir des éléments plus catéchétiques.

Autour de l'exposition, bien des choses peuvent se mettre en place : conférences, soirées théâtrales, musicales, ateliers de lecture, contes bibliques, visite d'églises ou de musées pour redécouvrir des œuvres inspirées par la Bible, etc.

Après l'exposition, il ne restera pas seulement le souvenir d'une jolie fête, comme lorsque le cirque forain s'éloigne, mais, nous le pensons, le désir de lire et relire ce livre qui, dans notre Occident en particulier (mais pas exclusivement, le module Bible et cultures le montre assez bien), fait partie, quoiqu'on dise, du « patrimoine ».


© Matthieu Arnera et Gérard Billon, SBEV / Éd. du Cerf, Cahier Évangile n° 150 (décembre 2009), "Images de la Bible. Le Christ dans l'Ancien Testamant", pages 62-65. 

____________

(1) L'Alliance biblique française (ABF) a été créée en... 1818 ! L'association a pour vocation la traduction, la diffusion et la promotion de la Bible. Son conseil d'administration est composé de représentants des diverses confessions chrétiennes (catholiques, protestants, orthodoxes). Elle est membre d'un réseau mondial, l'Alliance biblique universelle, composé de 145 sociétés bibliques.

Dans la suite du Synode sur la Parole de Dieu qui s'est tenu à Rome en octobre 2008, un accord de coopération entre l'Alliance biblique française et le Service biblique catholique Évangile et Vie (SBEV) a été signé le 23 octobre 2009.

Sites : www.la-bible.net et, pour les jeunes, www.zebible.com
Contact : Matthieu Arnéra, chef de projet :
courriel
Tél. 01 39 94 82 73 / 06 86 75 65 28
http://expobible.blogspot.com

(2) L'exposition est louée aux associations qui en font la demande auprès de l'ABF. Le coût de location est destiné à couvrir les frais d'investissement et d'exploitation, et l'ABF offre des conseils pour la formation de guides locaux, l'organisation de conférences et de soirées artistiques mais aussi pour monter un dossier de financement. Les expériences issues de la précédente exposition montrent que l'enjeu vaut largement l'investissement. Pour tout renseignement, contacter l'ABF.

 

 
Jérusalem: l'esplanade des mosquées
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org