570
Evangile de Matthieu
977
Jésus de l'histoire
110
Marguerat Daniel
Jésus et Matthieu. À la recherche du Jésus de l’histoire
2227488427
Jésus et Matthieu. À la recherche du Jésus de l’histoire
Recension
 
Approfondir
 
Recension du livre de Daniel Marguerat : "Jésus et Matthieu. À la recherche du Jésus de l’histoire", par Odile Flichy.
 

Daniel Marguerat
Jésus et Matthieu. À la recherche du Jésus de l’histoire
Bayard – Labor et Fides, « Le Monde de la Bible » n° 70, 2016, 320 p., 21,90 €

Les quatorze études réunies dans ce livre, respectivement consacrées à la figure du Jésus de l’histoire et à l’évangile de Matthieu, proposent une entrée privilégiée dans « l’atelier » de l’exégète renommé qu’est Daniel Marguerat (D.M.) : tout en revisitant avec grand intérêt quelques « pièces maîtresses » représentatives de ses deux principaux champs de recherche, le lecteur appréciera de pouvoir ressaisir ce qui fait l’unité et la cohérence de toute son œuvre. Le goût avoué de D.M. pour une « exégèse qui allie critique historique et narratologie », à la fois « auscultation diachronique du texte et regard synchronique » (p. 159) se trouve ainsi parfaitement illustré.

La fécondité de l’approche historique des textes se vérifie au fil des premières contributions qui, chacune, s’efforcent d’éclairer, par une meilleure connaissance du judaïsme du Ier siècle, la nouveauté apportée par Jésus. Ainsi comprend-on mieux, sur fond d’interrogation sur sa place au sein du judaïsme ancien dont témoignent les trois quêtes du Jésus historique (ch. 2), en quoi Jésus, héritier des sages d’Israël, s’inscrit à la fois en continuité et en rupture, d’une part, dans la tradition sapientiale – la sagesse de Dieu se révélant, ultimement, sur la croix (ch. 1) – et, d’autre part, celle des prophètes de la Bible – comme eux rejeté et mis à mort, mais reconnu dans son identité de Messie Fils de Dieu par sa résurrection (ch. 3).

Il en va de même en ce qui concerne la difficile question de la violence dans la Bible : à l’encontre d’une lecture lénifiante du Nouveau Testament, le chapitre 4 propose une vigoureuse analyse du combat de Jésus contre la violence jusqu’à la vaincre en acceptant de mourir de la violence humaine : « La croix consacre le refus de Dieu de répondre par la violence à la violence qui lui est faite » (p. 87).

Le chapitre 5, intitulé « Faut-il opposer Jésus historique et Christ de la foi ? », ouvre, lui aussi, un dossier très débattu au cours de l’histoire de l’exégèse. Référée à l’évolution du concept de « vérité historique », la réponse vient, nuancée, au terme d’une réflexion argumentée : « L’historien ne sape pas la foi, il en trace les contours » (p. 108). Une étude visant à mettre en perspective les différentes images de Dieu transmises par Jésus, Paul et Jean, de manière à évaluer la réception de « l’événement Jésus » chez ces deux témoins de la foi post-pascale, termine la première partie de l’ouvrage (ch. 6).

Les études consacrées à la christologie (ch. 7), l’éthique et l’ecclésiologie de Matthieu (ch. 10-11) prolongent l’enquête historique (ch. 12) tout en l’enrichissant de l’apport d’une lecture narrative (ch. 9). Elles proposent d’importantes clés de compréhension du premier évangile, par exemple pour tenter de comprendre « pourquoi Matthieu est à la fois le plus juif des évangiles et le plus rude à l’égard d’Israël » (p. 142), comment la suivance de Jésus et l’appartenance à la « famille de Dieu » bousculent sans la renier la conception traditionnelle de la famille, ou encore comment l’éthique du Sermon sur la montagne est intrinsèquement liée à la christologie matthéenne.

Deux chapitres à tonalité plus spirituelle, dont une prédication sur « Joseph ou l’ombre du Père », terminent le volume, honorant ainsi le désir de l’auteur de « convier l’exégèse académique jusqu’au terme de son parcours » (p. 10).

Rédigé dans un style vivant et accessible, ce volume met à disposition d’un large public, spécialiste ou non de l’étude de la Bible, les fruits d’une recherche de haut niveau scientifique. À ce titre, entre autres, il faut saluer sa publication.

                                                                                                           Odile Flichy
Niveau de lecture : moyen

(Recension parue dans le Cahier Évangile n° 177 (septembre 2016), « La Loi dans l’Évangile de Matthieu », p. 74)

 

 

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org