252
Bible
1612
Chant
369
Lestang François
Ce que dit la Bible sur le chant
2853137713
Ce que dit la Bible sur le chant
Recension
 
Commencer
 
Recension du livre de François Lestang : "Ce que dit la Bible sur... Le chant", par Gérard Billon.

 

François Lestang
Ce que dit la Bible sur... Le chant
Nouvelle Cité, 2015, 128 p., 13 €

Professeur d’Ancien Testament à la Faculté de théologie de Lyon, François Lestang (F.L.) est aussi mélomane. On aurait attendu un petit parcours sur la musique, il a préféré nous entretenir du chant. Présent dans la Bible par les psaumes, le chant l’est aussi par divers can­tiques ou hymnes que l’Église a détachés de leur cadre narratif pour alimenter sa prière.

Après une mise au point sur la spécificité du chant dans son rapport à la louange (et au cri), F.L. débute judicieusement son parcours par le cantique de Moïse-Myriam (Ex 15) qu’il commente pas à pas, s’ap­puyant ici sur le vocabulaire, là sur des propos recueillis dans le Talmud. Puis il passe à David « musicothérapeute » selon les livres de Samuel et à la ques­tion des lamentations. Le Psau­tier, en s’en doute, a une place de choix avec une insistance sur son caractère collectif (ou plutôt communautaire) et son exhor­tation à un « chant nouveau » (F.L. y entend déjà le chant « en langues » pentecôtiste et charismatique). Des infor­mations sont données géné-reusement, mais l’ancrage his­torique, certes difficile, est estompé – en particulier l’écart entre l’époque de rédaction ou d’édition postexilique (et les pratiques chorales du Temple de Jérusalem) et la période royale rêvée par les récits. Ceci est vrai pour tout ce que rap­portent les Chroniques (s’il y a un David fantasmé, il est là).

En revanche, on appréciera la mise en valeur de la dimension prophétique du chant et le jeu d’échos établi entre les formes bibliques et les formes litur­giques chrétiennes, populaires ou savantes (Johann Sebas­tian Bach, Wolfgang Amadeus Mozart…) avec leurs effets émotionnels. Après un beau survol du Cantique des can­tiques – comparé à un orato­rio – et une rapide évocation des hymnes de l’évangile de Luc, F.L. s’attarde sur la présen­tation du chant « en langues » (1 Co 14,14-18) – amorcée dans son chapitre sur le Psau­tier. On le sait, le propos pau­linien est discuté. Bien que la place lui soit limitée, F.L. veut donner des arguments à l’in­terprétation positive soutenue et vécue par le Renouveau cha­rismatique. Au final, la notion de « chant nouveau » qui réap­paraît dans l’Apocalypse nous semble le fil rouge de ce petit ouvrage, passionné et engagé. D’autres réponses que celles de F.L. peuvent être apportées – de l’ordre de la vie, des mou­vements du corps, des liens avec la création – mais on lui sait gré de rappeler l’impor­tance d’exprimer à Dieu, par le chant, la douleur et la joie.

                                                                                                 Gérard Billon
Niveau de lecture : aisé

Recension parue dans le Cahier Évangile n° 177 (septembre 2016), « La Loi dans l’Évangile de Matthieu », p. 73.

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org