Ce site peut être amené à utiliser des cookies pour son bon fonctionnement. En continuant à naviguer sur ce site sans modifier le paramétrage de votre navigateur vous consentez à l'utilisation de ces cookies.
Pour en apprendre plus au sujet des cookies et pour savoir comment les désactiver, consultez le site de la CNIL. Pour plus d'information lisez les infos légales du site.
398
Jésus
409
Doré Joseph
Jésus expliqué à tous
2021026696
Jésus expliqué à tous
Recension
 
Commencer
 
Par Joseph Doré
 
Joseph Doré
Jésus expliqué à tous
Éditions du Seuil, 2015, 158 p., 8 €.

Joseph Doré (J.D.), archevêque émérite de Strasbourg, a été professeur de christologie à l'Institut catholique de Paris et dirigé une collection prestigieuse, « Jésus et Jésus-Christ » (coéd. Desclée-Mame), arrêtée au n° 100 et dont plusieurs volumes font référence. Alors même qu'il se passionne aujourd'hui pour les cathédrales, on lui sait gré de mettre ses grandes connaissances dans un livre de poche dont le destin est d'être lu « par tous » (il y insiste), relu, écorné, toujours à portée de main.

Il explique, avec patience, avec méthode, « le fait Jésus » et « l’effet Jésus » pour reprendre une belle formule (p. 113). Il commence par la même question que l'ouvrage ci-dessus : Jésus a-t-il existé ? Question relayée par une quinzaine d'autres pour poser les pièces du dossier « Histoire ». Les trois autres parties, « Message », « Identité », « Postérité », sont elles aussi structurées par une série de questions, présence implicite du lecteur dans la recherche.

La partie « Histoire » se termine sur la crucifixion. La prédication chrétienne de la résurrection n'est abordée que dans la troisième partie, « Identité ». La lecture de celle-ci est enrichie par toute la deuxième partie, « Message », où Jésus est présenté comme un maître de sagesse juif privilégiant deux attitudes : « amour des autres d'un côté, espérance en Dieu de l'autre » (p. 53). Plantée dans son attitude devant la mort, différente de Socrate, l'identité de Jésus est alors remise à l'interprétation dont témoignent les titres « Christ », « Fils de Dieu », « Seigneur ». Le propos de J.D. est pesé et, si les phrases sont parfois un peu longues, l'argumentation explore ce passé pour répondre aux interrogations de notre présent – démarche typiquement historienne mais pas seulement : « Expliquer davantage Jésus pour comprendre mieux l'existence humaine » (p. 147). Mine de rien et sans vouloir « propagander » (p. 10), on retrouve là des convictions de fond abordées ailleurs (voir son essai bref et stimulant : Être catholique aujourd'hui. Dans l'Église du pape François, Bayard, 2014).

La dernière partie, « Postérité », aborde de multiples points sur l'Église, le ministère de Pierre, les conciles, les sacrements, les artistes, revenant également sur la dimension juive du christianisme, son originalité parmi les religions, la dévotion des reliques, la perspective de la fin des temps. Cela fait beaucoup, sans doute. Même dans ce survol (où il manque l'épopée missionnaire ? ), la rigueur demeure au rendez-vous. Jésus est expliqué et bien expliqué. (Gérard Billon)
Niveau de lecture : Très abordable

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org