343
Saint Paul
362
Matta Yara
À cause du Christ. Le retournement de Paul le Juif
2-204-09765-9
À cause du Christ. Le retournement de Paul le Juif
Recension
 
Approfondir
 
Par Yara Matta
 

Yara Matta
À cause du Christ. Le retournement de Paul le Juif
« Lectio divina » 256, Éd. du Cerf, Paris, 2013, 384 p., 30 €

Le beau livre que nous offre Yara Matta (Y.M.), religieuse de la Congrégation des Sœurs maronites de la Sainte-Famille, professeur à l'Institut catholique de Paris et à l'université Saint-Joseph de Beyrouth, est issu de sa thèse de doctorat. Mais s’il a la précision et l’érudition d’une thèse, il est aussi d’une lecture agréable et soutient l’attention du lecteur tout au long de la démonstration. Y.M. se propose de reprendre à frais nouveaux le chapitre 3 de la lettre aux Philippiens, développement de caractère autobiographique où la « narration de soi » demande à être interprétée. Elle l’aborde en termes d’appartenance(s) et d’identité, fil rouge d’un retournement qui dépasse, annule puis réinterprète l’appartenance juive de l’apôtre, pour donner naissance à une identité nouvelle, elle-même en tension permanente vers son but. Mais l’identité de l’apôtre ne se construit que d’être un appel et un modèle pour que d’autres entrent dans la même dynamique de retournement et de marche en avant, à cause du Christ et vers lui.

Puisqu’il s’agit de montrer que Paul habite pleinement une appartenance pour la dépasser, la méthode originale de Y.M. est d’éclairer le texte paulinien en le situant dans le paysage complexe du judaïsme contemporain. La possibilité de rapprochements avec les traditions juives est certes soumise au problème récurrent de la datation de ces traditions, mais l’auteur maîtrise largement la question et la prudence de ses analyses permet que ses propositions soient toujours pertinentes.

La composition du livre est simple : après la question de l’intégrité de la lettre et de la délimitation du texte étudié, vient une proposition de structuration de Ph 3,2-21. Y.M. y donne une large place aux recherches de type rhétorique dont elle sait aussi relativiser l’importance. Les 5 chapitres suivants offrent une analyse serrée du texte paragraphe par paragraphe. Les traits innés ou acquis de l’appartenance juive, qui sont autant de motifs de fierté pour Paul, sont l’occasion d’une plongée dans les traditions juives contemporaines qui donnent un relief remarquable au discours paulinien. L’exemple le plus marquant est l’étude de la circoncision dont Y.M. détaille les significations multiples pour éclairer l’ampleur des démarches spirituelles en jeu. D’un geste sûr, elle choisit et présente les traits saillants mais composites qui font une appartenance.

Le chapitre central (chap. 5) donne son titre au livre : « À cause du Christ ». L’étude des quelques versets qui opèrent le retournement permet une analyse à nouveaux frais de la conception paulinienne de la « justice », et on résumerait volontiers l’ensemble par l’alternative : « la circoncision ou le Christ ». Le dialogue constant que Y.M. entretient avec les commentateurs récents de la lettre lui permet de guider progressivement le lecteur vers sa propre lecture, à la fois très équilibrée et toujours nuancée. Le fil conducteur d’une nouvelle identité reçue du Christ permet de réévaluer de façon négative l’appartenance juive de Paul (comme d’ailleurs toutes les autres appartenances), sans que soit pour autant niée sa réelle valeur.

Cependant l’ouvrage ne culmine pas sur ces versets qui disent la nouvelle appartenance en termes de connaissance intime et de participation à la dynamique pascale. Il poursuit plus loin, dans le sens de la tension eschatologique qui anime la course de l’apôtre, mais par là même aussi dans l’appel à l’imitation qui transforme l’expérience particulière de Paul en témoignage et exemple pour d’autres. On notera au passage les très jolies remarques sur les pratiques de la course au stade, qui soulignent l’originalité de Paul ; on y lira plus profondément le fait qu’il ne s’agit pas pour l’apôtre d’une compétition mais d’un désir d’entraîner avec lui tous les membres de l’Eglise de Philippes. Du coup, le témoignage personnel et subjectif est inséparable d’une prédication qui lui donne valeur universelle : tous sont appelés avec Paul et à sa suite, quelles que soient leurs appartenances, tous peuvent courir vers le même but, vers une nouvelle identité, à cause du Christ.

Ce livre marquera dans les études pauliniennes, et il passionnera spécialistes et enseignants. Mais la clarté de son écriture et la fermeté du propos, bien annoncé, bien balisé et remarquablement repris en conclusion, font qu’on peut le recommander à tous les animateurs bibliques et passionnés de la Bible : sa lecture renouvellera leur connaissance de l’apôtre Paul, de sa vocation et de sa mission. (Roselyne Dupont-Roc)
Niveau de difficulté : moyen

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org