1446
Approche historique
398
Jésus
360
Pagola José Antonio
Jésus. Approche historique
2-204-09684-3
Jésus. Approche historique
Recension
 
Approfondir
 
Par José Antonio Pagola
 

José Antonio Pagola
Jésus. Approche historique
Traduction de Gérard Grenet, « Lire la Bible » 174, Éd. du Cerf, Paris, 2012, 544 p., 39 €

L’auteur de cet ouvrage est un prêtre espagnol très connu non seulement dans son pays mais dans d’autres aires linguistiques (en Amérique, notamment) pour ses travaux en exégèse biblique et en christologie. Son parcours personnel l’a conduit à exercer des responsabilités de chercheur universitaire mais aussi de recteur de séminaire et de vicaire général. Il livre ici une véritable synthèse, rédigée au terme de longues années de recherche, sur ce que représente, à ses yeux, la figure de Jésus telle qu’on peut l’appréhender en tenant compte des éléments historiques dont nous disposons et qu’il soumet à une réflexion critique rigoureuse. Dès l’avant-propos, il confie que sa démarche est motivée par sa foi : « Je suis convaincu que Jésus est le meilleur de ce qui fait notre Église et le meilleur de ce que nous pouvons offrir aujourd’hui à la société moderne. Et plus encore : je crois, avec bien d’autres qui se sont posé la question, que Jésus est le meilleur de ce que l’humanité a produit. » Tout en insistant sur l’intérêt, et même la nécessité, de s’engager dans une telle entreprise aujourd’hui, il précise immédiatement que, pour lui, l’investigation historique doit se réaliser à partir de critères dans lesquels n’intervient pas en tant que telle la foi personnelle du chercheur.

Après les indications préliminaires sur le sens d’une telle démarche, le livre déploie en quatorze chapitres des dossiers qui traitent successivement de différentes facettes de la figure de Jésus. Leur énoncé montre la diversité des champs examinés : 1. Un Juif de Galilée ; 2. Un habitant de Nazareth ; 3. La quête de Dieu (ce chapitre aborde les relations entre Jésus et Jean Baptiste) ; 4. Le prophète du Royaume de Dieu ; 5. Le poète de la compassion ; 6. Celui qui rendait la santé ; 7. Le défenseur des exclus ; 8. Le défenseur de la femme ; 9. Le maître de vie ; 10. Le créateur d’un mouvement réformateur ; 11. Un croyant fidèle (chapitre qui décrit Jésus enraciné dans la foi de son peuple et entretenant des relations originales avec celui qu’il appelle « Père ») ; 12. Un dangereux individu ; 13. Le martyr du Royaume de Dieu ; 14. Ressuscité par Dieu.

Le chapitre 15 intitulé « À la recherche de l’identité de Jésus » revient sur le parcours réalisé et relève les caractéristiques de chacun des quatre évangiles canoniques dans leur présentation de Jésus. L’ensemble se termine par des réflexions sur les titres principaux qui lui sont attribués et sur ce que représente l’expérience de la rencontre avec le Ressuscité. Un bref épilogue (p. 485-492) souligne les enjeux d’une quête de Jésus dans le contexte ecclésial et social de notre temps. En une trentaine de pages, des annexes regroupent des données sur différentes questions : les grands traits d’un profil historique de Jésus, les sources littéraires, les critères d’historicité, etc. La bibliographie comporte douze pages.

Il me semble qu’on peut reconnaître trois grandes qualités à ce livre. D’abord, sur un sujet aussi complexe, il réussit le pari de proposer un texte qui se lit bien et qui peut rejoindre des lecteurs motivés mais peu familiers des études bibliques. De plus, son information est très documentée, comme en témoigne la riche bibliographie, qui permettra à ceux qui le souhaitent de prendre connaissance par eux-mêmes des différentes positions en présence, auxquelles renvoient des notes en bas de page de longueur raisonnable. On peut, en particulier, consulter les travaux de Raymond E. Brown, John P. Meyer, Charles Perrot, Jacques Schlosser. Enfin, les thèses principales de l’auteur sont à la fois argumentées et présentées avec prudence et modestie.

Pagola ne craint pas de s’engager personnellement, tout en signalant avec honnêteté que certaines questions font débat parmi les historiens et les exégètes : le lieu de naissance de Jésus, la mention de ses « frères », la date précise de sa mort, etc. Il a conscience aussi de se distinguer de beaucoup d’autres chercheurs en abordant dans un ouvrage de caractère historique le dossier de la résurrection de Jésus. Sur ce point, il me semble qu’il y aurait lieu de mieux distinguer, en raison même des caractéristiques des textes du N.T., l’expérience de Paul et celle des autres témoins du Ressuscité. Enfin, le mot « approche » utilisé dans le titre (aproximación en espagnol) ne doit pas être pris dans un sens exclusivement méthodologique (comme dans le document publié en 1993 par la Commission biblique pontificale, L’Interprétation de la Bible dans l’Église, auquel l’ouvrage renvoie à plusieurs reprises). Il comporte ici une dimension d’empathie et de communication bien plus large, en lien avec les convictions de l’auteur.

C’est heureux que le public francophone puisse avoir directement accès à un tel essai, dont la lecture apporte non seulement des informations et des points de repère historiques, mais aussi de précieux éléments de réflexion sur une figure qui continue d’interroger, de fasciner et de mobiliser des millions de personnes aujourd’hui comme hier. (Michel Berder)
Niveau de difficulté : exigeant

 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org