Ce site peut être amené à utiliser des cookies pour son bon fonctionnement. En continuant à naviguer sur ce site sans modifier le paramétrage de votre navigateur vous consentez à l'utilisation de ces cookies.
Pour en apprendre plus au sujet des cookies et pour savoir comment les désactiver, consultez le site de la CNIL. Pour plus d'information lisez les infos légales du site.
252
Bible
1024
Migration
238
Trudeau Pierre
Bible et Migrations. Figures d’hier, réalités d’aujourd’hui
2811101675
Bible et Migrations. Figures d’hier, réalités d’aujourd’hui
Recension
 
Commencer
 
Par Pierre Trudeau
 
Pierre Trudeau
Bible et Migrations. Figures d’hier, réalités d’aujourd’hui

Khartala, Paris, 2009, 240 p., 20 €

Le titre est un peu trompeur. On s’attend à un ouvrage qui examinerait les lois bibliques sur la place de l’immigré en Israël. Ce n’est pas le cas. Le sous-titre précise les choses : il s’agit d’un va-et-vient entre les « figures » d’hier (celles de la Bible) et les réalités d’aujourd’hui (celles des migrants en France). Non exégétique, le livre témoigne, avec une grande densité humaine, d’une fréquentation assidue des Écritures. Pierre Trudeau (P.T.), prêtre du diocèse de Saint-Denis (93) a séjourné en Haïti avant d’être chargé d’un ministère auprès des migrants. Ses rencontres font jaillir à sa mémoire tel personnage ou épisode biblique. En retour, une page de Jérémie ou d’Esther suscite le souvenir de telle situation actuelle. Les situations sont d’ailleurs diverses et non univoques : à côté de la figure du sans-papier, il y a ainsi celle de l’« assimilé », en l’occurrence contaminé par les valeurs du pays d’accueil (étonnante relecture du cycle d’Élie en 1R 17–19) ou celles de l’immigré de la deuxième ou troisième génération. Des morceaux de vie sont parfois livrés dans ce qui est au fond une vaste méditation, adressée non au migrants eux-mêmes mais aux hôtes (dont l’auteur est solidaire, employant le « nous »).

Toute la Bible n’est pas parcourue. Les textes législatifs et prophétiques sont quasiment laissés de côté. Les psaumes et la sagesse apparaissent peu, tout comme les lettres de Paul (la plus brève, celle à Philémon, est néanmoins relue avec délectation). Par contre, les récits ont la part belle, surtout ceux qui mettent en scène des individus : Abraham, Moïse, Élie, Ruth, Esther, Jean-Baptiste, Jésus et ses rencontres… Sensible à leur humanité, il arrive à P.T. de leur prêter des sentiments et des affects qui viennent plutôt de personnes réelles qu’il a côtoyées. Nous n’avons pas pour autant de concordisme, P.T. étant trop fin lecteur pour ignorer les distances culturelles et temporelles.

Ouvrage d’exégèse ? Non. Témoignage ? En partie. Livre spirituel ? Oui, et profondément ancré dans l’actualité. Il suffit de lire le chapitre « Nous sommes tous des immigrés, 1ère, 2e, 3e génération » dont l’impact, vers la fin du livre, s’alimente à tout ce qui a précédé. Hors des sentiers universitaires, la parole est risquée et féconde. (Gérard Billon)
Niveau de lecture : facile
 
 
Vidéo
La Bible en questions, du site biblique francophone interbible.org